Selon d’autres informations parvenues à POLITICO.CD, le convois des casques bleus quittaient Kongolo pour Kalemie, dans le Tanganyika, quand il a été capturé par des miliciens pygmées munis de flèches et armes à feu.

Ces miliciens ont capturés 13 casques bleus de nationalité béninois leurs ravissant ce qu’ils possédaient, avant de relâcher 11 parmi eux, renseignent nos sources qui ajoutent que les deux autres restent entre les mains de miliciens pygmées.

L’information livrée par la Société civile de la province sans beaucoup de précisions est confirmée par une source de la Monusco.

Selon Modeste Kabazi coordinateur de la société civile de Tanganyika, l’incident est survenu le vendredi 11 mai 2018 sur l’axe routier Kongolo-Kalemie.