Au cours d’un point de presse ce samedi dans la capitale congolaise, cette organisation a annoncé avoir lancé la recolte des signatures pour une petition quant à ce.

Selon cette organisation qui affirme avoir mené des investigations au Nord Kivu, les tueries incessantes dans la partie nord de la province sont dûes au fait que des communautés “veulent vivre chacune chez soi”.

Elle preconise ainsi le “decoupage territorial de la province du Nord Kivu en deux entités politico administratives distinctes” pour selon elle, “un cadre de vie intercommunautaire pacifié”.

Cette proposition suscite des reactions tous azimut en province. L’une des plus en vue est celle du gouverneur Julien Paluku qui qualifie cela d’un plan de balkanisation. Il estime que ceux qui preconisent cette division devraient être soupconés d’etre à la base de l’insecurité en province.

La balkanisation à travers l’actuel fragile Nord Kivu doivent être surveillées de près par tous. Ceux qui tiennent pour thèse la scission de la province laissent peser sur eux la présomption d’auteurs de crimes, tensions communautaires et crises pour justifier le plan” a reagi le gouverneur du Nord Kivu sur son compte Twitter.