Revenant sur la menace du boycott des élections par l’opposition qui conditionne les élections par le retrait de la machine à voter au déroulement du scrutin, Corneille Nangaa reste formel qu’avec ou sans la participation de l’opposition, les élections auront lieu.

Qu’ils boycottent, il y aura des élections. En 2006, une partie de l’opposition avait boycotté les élections, mais elles avaient eu lieu” a déclaré Corneille Nangaa à la Deutsche Welle, poursuivant qu’en démocratie, on ne peut prétendre satisfaire tout le monde.

Nangaa rappelle que toutes les dispositions nécessaires sont réunies pour que la RDC aient les meilleures élections comparativement à celles organisées dans le passé. Le président de la CENI a affirmé que les élections de décembre seront les plus crédibles car son organisme reste ouvert à toutes les parties prenantes pour assurer toute garantie et la pleine transparence de ce processus.