Le procureur général de la République, Flory Kabange s’est saisi d’une enquête publiée par Jeune Afrique révélant que Moïse Katumbi détient une nationalité italienne concurremment avec la nationalité congolaise depuis 2000 pour ouvrir une information judiciaire à ce sujet, pour faux et usage de faux.

Nous venons d’ouvrir une information judiciaire en charge de Moïse Katumbi pour que le moment venu il puisse répondre de tous ses actes. Comment voulez-vous devant nos bureaux pour avoir le passeport, la carte d’électeur ? Tout ce temps qu’il a passé à la tête de la province, il se prévalait des actes faux, de faux documents“.

Pour son porte-parole, Olivier Kamitatu:“Moïse Katumbi est victime d’un acharnement de la part du régime. Désormais, on va rappeler à tous d’où il vient, y compris M. Joseph Kabila

A ce stade, il faut souligner qu’il ne s’agit pas du début d’un jugement. Les juges ont la tache de rassembler et apprécier les preuves relatifs à cette nationalité italienne italienne de Moïse Katumbi. En cas de manque de preuve. L’affaire pourra s’arrêter à ce niveau.