Joseph Kabila promulgue le nouveau code minier

Le noiveau code minier aux visées nationalistes a finalement été promulgué par le président Joseph Kabila ce vendredi annonce ce communiqué de la Présidence congolaise consultée par POLITICO.CD.

Après avoir reçu les représentants des principales compagnies minières du pays, mercredi, Joseph Kabila a annoncé que le code minier sera promulgué « incessamment », avec la possibilité d’effectuer des changements à la marge via les textes d’applications.

« Le but de la demande était de clarifier certains aspects du nouveau Code minier récemment adopté par les deux Chambres du Parlement, qui devra être promulgué incessamment », selon un communiqué de la présidence, qui affirme que « leurs préoccupations seront prises en compte à travers un dialogue constructif ».

La RDC detient, rien que dans la région du Katanga,  50 à 60% des réserves mondiales de cobalt, ce qui représente la plus grande offre mondiale de minerais. Le boom de voitures électriques pourrait voir la demande de cobalt grimper jusqu’à 47 fois d’ici 2030, selon Bloomberg New Energy Finance. Le métal est en hausse de 86 pour cent cette année.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.