31 décembre: l’UA appelle à “faire la lumière sur tout excès commis par les forces de l’ordre”

Le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, note avec “une profonde préoccupation les incidents survenus à Kinshasa et dans d’autres localités de la République démocratique du Congo, le 31 décembre 2017“, affirme un communiqué publié ce mercredi.

Moussa Faki, explique le communiqué consulté par POLITICO.CD, “déplore profondément les pertes en vies humaines enregistrées à cette occasion, et appelle à faire la lumière sur tout excès commis par les forces de l’ordre dans l’exercice de leurs fonctions, afin que les auteurs de ces actes en rendent compte.

Le Président de la Commission exhorte tous les acteurs congolais à “faire preuve de la plus grande retenue et à s’abstenir de tous actes ou propos de nature à tendre davantage la situation. Rappelant l’Accord politique de la Saint Sylvestre, il les appelle à oeuvrer ensemble à la tenue, dans les délais annoncés par la Commission électorale nationale indépendante et dans le respect des dispositions pertinentes de la Constitution, des élections prévues en décembre 2018.

A cet égard, il souligne la nécessité de créer un environnement propice au déroulement de scrutins libres, transparents et réguliers, y compris la prise de mesures de décrispation, conformément à la lettre et à l’esprit de l’Accord politique de la Saint Sylvestre, et le respect des libertés et droits fondamentaux garantis par la Constitution.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.