l'info en continu

Mouvement de colère à Goma contre le calendrier électoral

- Publicité-

La situation est tendue à Goma, dans le Nord-Kivu, dans l’est de la RDC. Dans plusieurs quartiers, des jeunes militants de l’opposition barricadent des routes, en brûlant des pneus en signe de protestation contre ce qu’ils appellent la prolongation du mandat du président Joseph Kabila au delà de cette année.

La police, déployée à plusieurs endroits, a dispersé ces mouvements, s’employant à dégager les barricades. Aucune victime n’a été déplorée jusqu’à présent.

- Publicité-

 

Les élections présidentielle, législatives, provinciales et locales en République Démocratique Du Congo (RDC) ont été fixées au 23 décembre 2018, a-t-on annoncé dimanche de source officielle. Ces «  scrutins directs  » seront organisés en une seule séquence le dimanche 23 décembre 2018, a déclaré le rapporteur de la Commission électorale, Jean-Pierre Kalamba, lors d’une cérémonie officielle sur la publication du calendrier.

Selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni), l’annonce des résultats provisoires de la présidentielle sera faite le 30 décembre 2018. Les résultats définitifs de ce scrutin seront connus le 9 janvier 2019. Le nouveau président prêtera serment le 12 janvier 2019, précise la Céni.

Les mouvements citoyens ont appelé la population à descendre dans la rue pour chasser le président Joseph Kabila, arrivé en fin mandat depuis décembre 2016, rejetant le calendrier publié par la commission électorale.

Le 30 octobre dernier, quatre civils et un policier ont été tués dans cette ville, capitale du Nord-Kivu, en marge d’une manifestation appelant au départ du président Kabila.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU