Les Etats-Unis notent l’importance que Kabila « ne cherchera pas un troisième mandat »

0
837

Dans un communiqué publié par le Département d’Etat américain, les Etats-Unis se félicitent de l’annonce faite par la Commission électorale nationale indépendante (CEN) en République démocratique du Congo (RDC) « que des élections longtemps attendues auront lieu.

Les Etats-Unis notent  aussi l’importance pour le Président Kabila de respecter la constitution de la RDC, réaffirmée dans l’accord de Saint-Sylvestre, qu’il ne cherchera pas un troisième mandat et qu’il se retirera après les élections.

« Les États-Unis notent également qu’il est urgent que le gouvernement de la RDC mette en œuvre les mesures de confiance prévues dans l’Accord de décembre. Cela inclut la fin des poursuites politiquement motivées, la libération des prisonniers politiques et le respect du droit de réunion pacifique et d’association, afin que les partis d’opposition et les organisations de la société civile puissent tenir des réunions publiques pacifiques sans ingérence ou intimidation gouvernementale« , ajoute le communiqué du Département d’Etat publié le lundu 5 novembre.

Les élections présidentielle, législatives, provinciales et locales en République Démocratique Du Congo (RDC) ont été fixées au 23 décembre 2018, a-t-on annoncé dimanche de source officielle. Ces «  scrutins directs  » seront organisés en une seule séquence le dimanche 23 décembre 2018, a déclaré le rapporteur de la Commission électorale, Jean-Pierre Kalamba, lors d’une cérémonie officielle sur la publication du calendrier.

Selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni), l’annonce des résultats provisoires de la présidentielle sera faite le 30 décembre 2018. Les résultats définitifs de ce scrutin seront connus le 9 janvier 2019. Le nouveau président prêtera serment le 12 janvier 2019, précise la Céni.

Alors que l’opposition a majoritairement rejeté ce calendrier, l’ambassadrice américaine promet de travailler, avec l’ONU, pour que le président Kabila et le gouvernement congolais respecte les échéances.