PUBLICITÉ

Pour la CENCO, les élections ne doivent pas « dépasser juin 2018 »

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) s’apprête à publier ce dimanche le calendrier tant attendu pour des élections en République démocratique du Congo. Alors que les spéculations vont dans tous les sens, la CENCO estime que ce calendrier devrait convoquer la présidentielle pas plus tard que juin 2018.

« Les élections ne doivent pas dépasser juin 2018, surtout la présidentielle », affirme l’Abbé Donatien Nshole. Pour le Secrétaire général de la CENCO, les évêques catholiques ne peuvent pas soutenir le délai de 504 jours fourni par le président de la CENI, Corneille Nangaa.

- Publicité-

Des représentants de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et ceux de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont eu une séance de travail ce jeudi à Kinshasa pour se concerter au sujet de la publication prochaine du calendrier électoral, apprend-t-on.

Mgr Fridolin Ambongo, vice-président de la CENCO a fait savoir que les évèques catholiques « veulent » les élections en 2018, demandant à la CENI de fixer des « dates infranchissables ».

 

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU