Germain Kambinga regrette l’ambiance « d’immaturité » autour de la visite de Nikki Haley

0
1068

Germain Kambinga, leader de la coalition du Centre, dénonce l’attitude de la classe politique congolaise vis-à-vis de la visite de l’Ambassadrice américaine, Nikki Haley, à Kinshasa.

« Cette visite appelle de notre part deux réactions d’abord sur les principes nous étions étonnés de voir à quel point la classe politique congolaise avait réduit ses espérances en une prétendue solution finale qu’était censée apporter Madame Haley, oubliant tout de même que le Congo est un pays souverain et indépendant et que son avenir ne peut dépendre de la volonté des pays étrangers« , dit-il dans interview à POLITICO.CD.

Pour lui, il y avait comme « une ambiance d’immaturité et peut être même un aveu de faiblesse« . Le leader du Centre se réjouit néanmoins, selon lui, que Mme Haley embrasse la position de son mouvement.

« Sur le fond, nous sommes tout de même en tant que Centre réconforté face à l’évidence de la pertinence de nos propositions car à entendre Madame Haley, son pays pense comme nous qu’il y a des aménagements à faire à l’accord de la Cenco et la nécessité de voir tout le monde s’impliquer pour espérer avoir des élections en 2018, ce qui correspond pour l’essentiel au point de vue du Centre« , dit-il;

La coalition propose depuis plusieurs mois une « table ronde » pour des discussions entre parties prenantes de la crise politique en RDC. « Nous répétons depuis trois mois maintenant cette évidence mais on nous a traité de VENTRE alors qu’il s’agissait juste d’une proposition de bon sens car nous le répétons la meilleure stratégie pour faire perdre du temps et retarder le processus électoral c’est l’adoption des positions extrémistes factices« , ajoute-t-il.