mardi, août 11, 2020
DRC
9,489
Personnes infectées
Updated on 11 August 2020 à 11:59 11 h 59 min
DRC
902
Personnes en soins
Updated on 11 August 2020 à 11:59 11 h 59 min
DRC
8,363
Personnes guéries
Updated on 11 August 2020 à 11:59 11 h 59 min
DRC
224
Personnes mortes
Updated on 11 August 2020 à 11:59 11 h 59 min
publicité

Une procédure discipline contre le professeur Maindo

Dans une lettre signée par le Recteur de l’Université de Kisangani, le professeur Faustin Toenghao, il est notifié au professeur Alponse Maindo une procédure disciplinaire à son encore;

Les autorités de cette université de la Tshopo, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, lui reprochent entre autres:

  • N’avoir pas exécuté les instructions de service de ses chefs hiérarchiques et n’avoir pas répondu personnellement à l’égard de ses chefs d’exécution des ordres reçus (pour le cas d’espèce, la non transmission des rapports circonstanciés sur la participation des étudiants réguliers au cours de Science politique en G1 SPA pour l’année académique 2016-2017 et sur les séances de rattrapage organisées par le CTMAMIKI KEBONGOBONGO Mathieu dans le cadre du cours de Science politique dont la charge lui incombe) :
  • N’avoir pas personnellement et avec assiduité exercé les fonctions aux temps et lieu qu’exige l’Université (pour le cas d’espèce, la non coordination des activités de sa cellule d’enseignement, notamment celles du cours de Science politique en G1 SPA);
  • Avoir utilisé, sans autorisation et à des fins inavouées, les emblèmes de l’UNIKIS pour un centre de recherches politiques et sociales d’Afrique Noire non reconnu par l’Université (cf. procès-verbal de la réunion extraordinaire du Bureau du Jury central élargi de la Faculté des Sciences Sociales, Administratives et Politiques tenue le 23 août 2017)

Dans une interview sur France 24, ce professeur des Sciences Politiques a dénoncé un système qui permet d’octroyer de diplômes universitaires aux personnalités au pouvoir, sans qu’elles aient suivi des cours.

« Il y a un étudiant de première année d’Université, ce qu’on appelle Premier graduat, en Sciences politiques (…) et qui n’a pas suivi de cours, qui a été admis dans cette matière là, A ma grande surprise on lui a attribué une note qui lui permettait de satisfaire à la première session. J’ai dénoncé cela, parce qu’il n’avait pas eu de note dans ma matière« , expliquait le professeur Maindo.

Ce dernier a 5 jours pour se présenter « ses justifications écrites » aux autorités universitaires.

- Publicité -

3 Commentaires

  1. Heureusement qu’il y a encore des gens dans ce pays qui osent dénoncer les méfaits de ce régime.

    Les autorités universitaires aussi corrompuent que tous les autres.

    Triste réalité

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...