La RDC d’accord avec la décision de Trump d’envoyer une émissaire à Kinshasa

2
932

Le gouvernement congolais salue la décision du président américain d’envoyer l’Ambassadrice des Etats-Unis à Kinshasa « pour s’enquerir » de la situation sur place.

Le président américain Donald Trump a déclaré aux dirigeants africains qu’il enverra l’Ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley, en tournée au Soudan du Sud et en République démocratique du Congo.

Mme Haley, explique le président américain, « discuterait de résolution de conflits, et, surtout, de prévention« .

La décision est bien accueillie à Kinshasa, où le porte-parole du gouvernement, le minsitre de la Communication et des Médias Lambert Mende, s’est felicite de la démarche américaine.

« Nous recevons regulièrement des Ambassadeurs des pays membres du Conseil de Sécurité [de l’ONU], nous allons tout autant la recevoir. Elle va peut-être recevoir des informations qu’elle n’avait pas, avant de parler un peu trop vite au sujet de notre pays, c’est bien qu’elle vienne voir de près la situation ici », lance le minsitre Mende.

En effet, Nikki Haley s’est attaquée en juillet dernier à la candidature de la RDC Conseil des droits de l’Homme.  «Quand des pays du groupe Afrique avancent la candidature d’un pays comme la RD Congo pour qu’il devienne membre du Conseil des droits de l’homme, cela n’affaiblit pas seulement cette institution, mais alimente également le conflit qui provoque tant de souffrances sur ce continent », affirmait-elle.

Pour Lambert Mende, l’officielle américaine a « souvent » outrepassé ses prérogatives d’Ambassadrice. « Un ambassadeur est un fonctionnaire »,

2 Commentaires

  1. C’est une « Dame de fer » (comme Hillary Clinton) qui, au dela des bouffoneries de son patron Trump, elle dira les « 4 Verites » aux dictateurs et voyou-crates comme un Kabila, qui croit que la RDC lui appartient et que les lois du Pays ne s’appliquent pas a lui, inclu strict respect de la Constitution et des mandats.

    • La constitution a ses origines dans la mort de M’zee LD Kabila.
      Car, ce jour là, c’était nécessaire que l’homme désigné par le conseil de Ministres élargi pour consommer le facto établi après la mort de M’zee s’exprime.
      Aux américains avait-il enchaîné,
      Nous allons corriger les incompréhensions mutuelles en tenant compte de l’indépendance et la souveraineté de chaque partie.
      À la France, je salue le courage avec lequel elle a pu récupérer la situation diplomatique en faveur de la RDC. Je suis ouvert et disponible à toute négociations.
      Au royaume de Belgique avec lequel nous avons une longue période de l’histoire, je suis ouvert et disponible à toute négociations.
      Cependant,
      Je remercie le gouvernement pour son courage.
      Je remercie le parlement pour avoir élevé M’zee au rang de héros.
      Je remercie les cours et tribunaux pour leur travail de qualité.
      Et remercie le Zimbabwe, la Namibie et l’Angola pour leur soutien armé.
      Et salue mes frères dé Chine, Russie et autres.
      C’est le discours qui appelle l’existence de l’actuelle constitution. Pour situer le comportement des politiciens congolais.

Comments are closed.