L’ACAJ condamne l’interdiction du meeting du Rassemblement par André Kimbuta

L’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) dénonce la mesure du gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta, interdisant le meeting prévu par le Rassemblement ce dimanche 3 septembre 2017. Partager :FacebookX

kimbuta_andre_14_003

Dans un communiqué publié le samedi 2 septembre, l’ACAJ réagit à l’interdiction de la tenue du meeting du Rassemblement par le gouverneur de Kinshasa. Cette organisation de défense des droits de l’homme qualifie la décision de l’autorité provinciale d’une violation des droits garanties par la constitution.

« L’ACAJ condamne la décision du Gouverneur André Kimbuta car elle viole les libertés de réunions pacifiques et d’expression garanties par la Constitution et la loi portant statut de l’opposition. Elle traduit une volonté claire de rétrécir davantage l’espace d’exercice des libertés publiques en RDC. Il ne peut pas y avoir de processus électoral inclusif et ouvert tant que le pouvoir continuerait à empêcher l’opposition à s’exprimer librement  » affirme ce document signé par Georges Kapiamba, président de cette ONG.

Selon toujours cette ONG, le fait que les autorités interdisent tout attroupement de plus se 5 personnes ce dimanche est une tentative d’usurpation du pouvoir.