PUBLICITÉ

La Monusco accuse l’armée d’avoir sommairement exécuté 185 personnes dans le Kasaï

Selon l’Agence de presse Allemande, qui cite un rapport de la MONUSCO publié mercredi, les victimes comprenaient 53 enfants et 16 femmes. La milice Kamwina Nsapu a également exécuté au moins 28 personnes, dont deux femmes, dans la région, a déclaré le rapport de l’ONU.

La mission de l’ONU a déjà accusé l’armée et la police de «l’usage disproportionné de la force» dans leur lutte contre les milices opérant au Kasaï.

- Publicité-

Le porte-parole de l’armée Leon-Richard Kasonga a de son côté réfuté ses accusations, déclarant que les soldats qui ont enfreint les règles ont été arrêtés.

« Nos forces armées sont confrontées à une menace à la sécurité au Kasaï« , a déclaré le porte-parole du gouvernement Lambert Mende à l’agence allemande à ce sujet. « Et leur mission est de rétablir la paix en utilisant les moyens garantis par la loi« , a-t-il ajouté.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU