Les professeurs des universités de la RDC veulent participer au gouvernement

14
1320

Alors que les tractations continuent autour de la composition du prochain gouvernement de transition, dans le cadre de l’accord du 31 décembre dernier, les professeurs des universités congolaises affirment se tenir à la disponibilité de la classe politique.

Dans une déclaration lue au micro de Politico.cd ce vendredi 13 janvier, ces professeurs de l’association RAPUCO affirment avoir les « qualités nécessaires » pour contribuer à la réussite de ce gouvernement de transition, qui doit organiser les élections en décembre 2017.

Ecoutez la déclaration.

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/302508157″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »450″ iframe= »true » /]

14 Commentaires

  1. S’occuper vous de la formation des élites de demain afin de sauver le pays autrement, la politique de la RDC risque vous enterrez inutilement et contredire vos capacités

  2. ces prof qui sont déjà là font quoi? N’est-pas au service de kabila? N’est pas le malheur du congo vient de ces prof qui sont au service de mediocres?

  3. ces prof qui sont déjà là font quoi? N’est-ce pas au service de kabila? N’est-ce pas le malheur du congo vient de ces prof qui sont au service de mediocres?

  4. Regardez les, tous fatigués qu’ils sont. A force de réclamer de l’argent aux étudiants et d’abuser les étudiantes. Vous êtes enseignants, contentez vous de former l’élite de demain. Vos prédécesseurs dans le gouvernement n’ont déjà pas fait mieux.

  5. allo! je voudrais savoir si les visages que je vois sur la photo sont ceux des professeurs qui veulent participer au gouvernement?
    rassurez moi vite avant que je me suicide!! la RDC est arrivé à la fin là nous touchons le fond.

  6. Chers profs, je pense que vous n’avez plus la capacité morale pour gérer la chose publique. Nous, peuple de la RDC ne pouvons plus accepter de donner des responsabilités d’état aux corrompus, à ceux qui n’ont aucun sens de la responsabilité. Comment prétendre avoir les qualités nécessaires pour contribuer à la réussite du gouvernement alors rien ne marche dans vos universités? A quelles qualités vous faites allusion? les diplômes?, non Mrs les professeurs, dit on, « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » Vous devriez le savoir qu’on ne peut pas accorder des grandes responsabilités à une personne qui a perdu sa probité. Vous vendez à longueur des journées des points, le science dans le seule but de vous construire des maisons, ou s’acheter des voitures…..quelle déchéance chers profs.

  7. Physiquement, intellectuellement, moralement ils sont fatigués, déphasés, reclus. Voilà le bilan positif du régime qui continue à s’accrocher au pouvoir. Voilà encore les « atalakus », les « kabila désirs », les « kabila totondi yo te », les « entre la mort et la vie d’un Etat », les « pourquoi j’ai choisi kabila » … Quelle honte, quelle bassesse, quel déshonneur pour les professeurs des universités de la RDC ?
    C’est dégueulasse. Soyons sérieux !

Comments are closed.