Petites « avancées » au Dialogue de la CENCO

6
897

Bloquées depuis hier, les discussions semblent avancées, du moins sur le dossier électoral où plusieurs sources annoncent des « petites évolutions ».

« Il y a eu des petites avancées dans la Commission élection, il y a de plus en plus de convergences« , annonce confie un député de l’opposition à Politico.cd

Rien n’a encore filtré de manière officielle, alors que dans les deux autres Commissions, celle de la Bonne Gouvernance et de la décrispation politique, les choses sont toujours bloquées.

La Majorité Présidentielle refuse d’inscrire dans l’accord final l’exclusion du président Kabila à la prochaine présidentielle, alors que l’opposition continue d’exiger la libération immédiate des prisonniers politiques.

6 Commentaires

  1. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. SEUL LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN PRIMAIRE EST L’UNIQUE ALLIE DE LA RÉSISTANCE KONGOLAISE… LES FAUX POLITICIENS CORROMPUS JUSQU’A LA MOELLE ÉPINIÈRE EXPERTS EN MANŒUVRES POLITIQUES DILATOIRES NE PEUVENT LIBÉRER LE KONGO. LE SOULÈVEMENT POPULAIRE OU LA RÉVOLUTION ADN KONGOLAIS SERA IMPRÉVISIBLE, COURT(COURTE) ET POPULAIRE. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. VIVE LA REVOLUTION. INGETA

  2. A retenir : une page d’ histoire est entrain d’ être écrite en ces moments au Congo Kinshasa. Hélas elle ressemble aux précédentes pages d’ histoire du Congo. La répétition des décors politiques. En effet, les décor politique planté d’ Il y a plusieurs années à l’ issue du bras de fer Kasa Vubu/ Lumumba, à l’ issue du bras de fer Mobutu/ Tshisekedi…et plus tard à l’ issue du bras de fer Mzee Kabila/ ses Mentors…est là bien planté. Comme si l’ auteur a toujours le même…concluant toujours de la même manière: un 3ème larron. Il reste pourtant vrai: toute constitution de rébellion avant le 19 décembre est un acte anti constitutionnel…par contre legale voire légitime à partir du 21 décembre parce que se fondant sur l’ article 64 de la présente constitution congolaise. Par ailleurs la majorité présidentielle congolaise gagnerait plus si l’ issue du présent dialogue aboutissait de façon heureuse même si elle doit avaler l’ amer comprimé de voir son autorité morale s’ engager officiellement de plus se représenter aux prochaines élections…dans ce sens que la majorité présidentielle réussirait à se maintenir sur l’ orbite politique alors qu une rébellion ( même d’ ici 7 mois) ou un soulèvement populaire aurait pour but de « tuer » politiquement la majorité présidentielle congolaise.
    Ouvrez le bon oeil dès à présent car à ce que je sache le  » chorégraphe » des décors politiques au Congo n’ a jamais échoué et il me paraît téméraire, patient et puissant.

Comments are closed.