Tshikapa: le vice-gouverneur parle d’un affrontement entre un groupe de manifestants et la police

Joint au téléphone par Radio Okapi, le vice-gouverneur Hubert Mbingo dément l’information selon laquelle 5 personnes avaient été tuées par des balles perdues, et trois miliciens avaient été abattus pendant qu’ils tentaient d’incendie un bureau de la police nationale.

Le vice-gouverneur de la province du Kasai a juste admis qu’il y a eu des blessés à l’issue des manifestations survenues dimanche matin dans la ville.

Il affirme que les violences en question opposaient un groupe de manifestants, aux motivations inconnues, aux forces de la police dans une partie de la ville.

Pourtant, plus tôt dans la journée de dimanche, des informations faisaient état d’affrontement entre des militaires congolais et les miliciens du chef traditionnel Kamwina Nsapu.

Un habitant de Tshikapa, joint par radio Okapi dans la journée du dimanche affirmait que des renforts militaires venus de Kinshasa samedi avaient été déployés dans la ville.

avec BBC

2 commentaires

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.