Joseph Kabila demande à Sammy Badibanga de “former rapidement un gouvernement”

À en croire la page Facebook du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie  (PPRD),  le chef de l’État congolais a fait part de son intention de voir le député national du groupe parlementaire UDPS et Alliés formé le gouvernement d’union nationale, qui aura pour mission principale l’organisation des élections présidentielles en 2018.

Alors que la polémique enfle, suite à une révélation supposée de la  deuxième nationalité belge que posséderait le tout nouveau Premier ministre, Joseph Kabila voudrait “accélérer la formation du gouvernement, qui doit également relever d’autres défis auxquels le pays reste confronté à l’instar de la dépréciation de la monnaie nationale“, pense ainsi le sénateur Léonard Shé Okitundu, un des hauts cadres du parti au pouvoir.

«Le Premier ministre doit jouer son rôle constitutionnel de chef du gouvernement: c’est lui qui doit gérer le pays au quotidien. Et là, il y a des urgences importantes sur le plan économique mais aussi sur le plan social» a déclaré Shé Okitundu sur Radio Okapi, avant d’affirmer que la formation du gouvernement Sammy Badibanga permettra à la commission électorale nationale indépendante, CENI de “solliciter de lui les fonds nécessaires qui lui permettront d’emmener le peuple Congolais aux élections en 2018 comme recommandé par les conclusions de l’accord issu du dialogue national” clôturé le 18 octobre dernier.

3 commentaires
  1. A Son Excellence Monsieur le Premier Ministre
    à Kinshasa-Gombe- RDC.( Avec mes hommages les plus déférents)

    Objet :Depôt candidature au poste du Ministre de la Santé Publique ou PCA ou DG de l’Autorité de Régulation des Marchés Publique ou Conseiller Principal du Premier Ministre.

    Son Excellence Monsieur le Premier Ministre,.

    C’est avec mes hommages le plus déférents que je viens par la présente déposer ma candidature au poste du Ministre de la Santé Publique ou PCA ou DG de l’Autorité de Régulation des Marchés Publique ou Conseiller Principal du Premier- Ministre.
    En effet, je vous soutiens et je compte vous apporter mon expertise, car Je suis Directeur à l’Autorité de régulation des marchés publics(ARMP) qui est sous votre tutelle à la PRIMATURE -RDC , Professeur aux universités et je suis aussi Ancien Fonctionnaires des Nations Unies (à l’OMS, UNFPA,UNICEF )sur la bonne gouvernance, lutte contre la Corruption ,finance et budget , approvisionnements, marchés publics et management spécialiste en santé publique et ayant suivi plusieurs formation en ce domaine ; je maitrise mieux ces questions et de l’ informatique (Word ,Excel et autres applications dont internet et Ms-projet),le Français excellent et l’anglais moyen.

    Je peux vous être utile à ce poste qui est conforme à ma formation de Ph.D. en santé publique et 3è cycle en sociologie politique et en criminologie ainsi que mon expérience professionnelle.

    Veuillez agréer, Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, l’expression de mes hommages les plus déférents.

    Prof Dr Robert KIKIDI MBOSO,
    Candidat Ministre de la Santé Publique ou PCA ou DG de l’Autorité de Régulation des Marchés Publique ou Conseiller Principal du Premier Ministre .

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.