L’armée tue un chef rebelle dans l’Ituri

0
1139

« Mumbere Sumbadede, chargé des opérations de la rébellion UPLC (Union des patriotes pour la libération du Congo) basée (…) en Province de l’Ituri » a été tué vendredi à l’occasion des opérations militaires menées par l’armée congolaise dans cette zone, s’est félicité le Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (Cepadho), une ONG locale, dans un communiqué diffusé dimanche.

« Les militaires de la 31è brigade de l’unité de défense principale qui ont réalisé cet exploit ont, à l’occasion, neutralisé 9 autres combattants UPLC (…) avant de récupérer (…) d’importantes munitions« , poursuit le communiqué parvenu à Politico.cd, alors que le commandant de la brigade en question, le général Muhindo Akili, a également confirmé l’information, dimanche, d’après la radio onusienne Okapi.

L’UPLC était née il y a moins d’un an en prenant illégalement le contrôle de certains sites miniers de l’Ituri et en imposant indûment des taxes à des populations locales. Cette région du pays est investie, depuis plus de deux décennies, par plusieurs groupes armés, estimés aujourd’hui à plusieurs dizaines. Aux revendications floues et évolutives, la plupart de ces groupes, nationaux comme étrangers, prennent part à des activités de trafic dans cette région, au sous-sol très riche, qui échappe, en partie, au contrôle de l’Etat.

Avec Agences.