Sur son compte Twitter, le député national Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle de décembre dernier a félicité le département d’Etat américain pour les sanctions imposées contre les personnalités Congolaises suite à la corruption liée au processus électoral.

“Je me félicite des sanctions imposées par les États-Unis à des individus pour leur responsabilité dans la fabrication des résultats électoraux” a déclaré le président du parti politique Engagement Citoyen pour le Développement, ECIDE.

Pour Martin Fayulu, en sanctionnant les personnes qualifiées de corruptibles, les États-Unis doivent étendre ces sanctions aux bénéficiaires de cette corruption.

“Dans un esprit de cohérence, j’encourage les États-Unis à étendre les sanctions à ceux qui ont délibérément bénéficié de la corruption e et à ceux qui l’ont orchestrée” écrit le tweet du candidat de la coalition Lamuka.

Les sanctions du département d’État américain contre Corneille Nangaa et plusieurs responsables de la commission électorale nationale indépendante, CENI, et le président de la cour constitutionnelle concernent la restriction des visas suite à la corruption.

L’ambassade des États-Unis en République démocratique du Congo avait précisé dans la soirée de l’annonce de ces sanctions, qu’elle ont été prises pour soutenir l’engagement de l’actuel président Congolais, Félix Tshisekedi, à combattre la corruption.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) |POLITICO.CD