mardi, octobre 13, 2020
DRC
10,868
Personnes infectées
Updated on 13 October 2020 à 7:46 7 h 46 min
DRC
343
Personnes en soins
Updated on 13 October 2020 à 7:46 7 h 46 min
DRC
10,249
Personnes guéries
Updated on 13 October 2020 à 7:46 7 h 46 min
DRC
276
Personnes mortes
Updated on 13 October 2020 à 7:46 7 h 46 min

Une ONG doute de l’efficacité des sanctions contre Kabila et demande « une solution plus radicale »!

- Publicité-

Dr. Glenys Babcock de l’association Pragmora, qui se spécialise dans l’ analyse de la résolution des conflits dans les pays tels que la RDC, a appelé le la communauté internationale à exhorter Kabila de démissionner et de lui donner un moyen de sortie, en proposant une solution radicalement différente à la crise politique au pays.

« Après la grève générale (Ville Morte du le 16 février), nous savons maintenant que c’est vraiment la volonté des Congolais que Kabila parte le 19 décembre et qu’il y ait une transition pacifique, mais le peuple a tout donné et je peux voir qu’il y a un rôle pour la communauté internationale, en dehors de ce que font les activistes locaux – pour trouver une issue pour Kabila« , a déclaré le M. Babcock.

‘Trouver une porte de sortie pour Kabila’

L’avocat a expliqué que la communauté internationale ne devrait pas considérer qu’il s’agit juste d’une question de négocier directement avec Kabila, en soulignant « qu’il est encore dans son mandat, peu importe la façon dont il a été élu aux dernières élections. »

« Une transition du pouvoir a été évoquée en Syrie plus tôt l’année dernière dans le but de forcer le départ du président Bashar Assad, pourquoi ne pas faire la même chose avec le cas congolais« , s’est-il interrogé dans cette interview au média britannique IBTimes, le lundi 12 décembre 2016.

«Il faut juste trouver comment le mettre en place: où va-t-il vivre, comment va-t-il vivre? Ces questions peuvent être négociées dans une discussion de haut niveau entre Kabila et les gouvernements des États-Unis, du Canada, De l’Union européenne et de l’Union africaine. S’ils estimaient qu’il y avait urgence et que cela pouvait être efficace, je crois vraiment qu’ils pourraient régler cette question dans une semaine ou deux« , a-t-il éstimé.

- Advertisement -
- Advertisement -

2 Commentaires

  1. ou en est on avec la situation en Syrie? Pragmora est de ces ONG qui ont dépénalisé l’insurrection en Afrique et soutiennent le terrorisme, voulant nous faire croire qu’ils parlent au nom de la démocratie et des droits de l’Homme. ces ONG avec leurs gouvernements (américain, canadien, britannique, français…) font passer des coups d’Etat comme une défense de la démocratie.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...