Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

jeudi, juin 4, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 4 June 2020 à 15:31 15 h 31 min

RDC: Félix Tshisekedi au Stade des martyrs, les dessous d’un rendez-vous manqué

Félix Tshisekedi était attendu au grand stade de Kinshasa pour un "dialogue" avec les populations kinoises, dans un meeting organisé par la Société civile le dimanche dernier. Le président congolais ne s'est pas présenté. Les raisons de cette annulation.

L’idée n’était pas celle de la présidence congolaise, mais celle des membres de la société civile. A Kinshasa, Christopher Ngoy, coordonnateur général de la société civile de la RDC, rassurait que le président Félix Tshisekedi allait bel et bien prendre part à un « dialogue » avec la population dimanche au Stade des Martyrs.

« En tant que coordonnateur général de la société civile de la RDC et coordonnateur du meeting de demain, je confirme que le Président de la République sera demain au Stade des Martyrs à partir de 10 heures. Il va s’adresser au peuple Congolais dans son ensemble, à travers le peuple kinois« , a-t-il expliqué.

Il s’agit d’un « dialogue » avec la population, ajoute M. Ngoy, expliquant que le président Tshisekedi va se prêter à l’exercice de questions et réponses. « Il va parler à la population à l’occasion d’une année de gouvernance depuis son investiture. Il va écouter le peuple, il va rendre compte au peuple Congolais qui est le souverain primaire. »

Dimanche pourtant, les services de la présidence ont démenti tout meeting pour le Chef de l’Etat congolais. Au stade des Martyrs, des centaines de militants et partisans du président congolais étaient déjà sur place. La déception était grande d’apprendre qu’il n’y aura finalement pas de meeting.

La donne politique

Si la version officielle prête à la cacophonie, il sied de noter, selon la société civile, que le président Félix Tshisekedi ait finalement annulé le meeting à la dernière minute. « Le Président nous avait donné son accord et nous étions en contact avec tous les services pour ce grand meeting. Mais nous n’avons pas compris, à la dernière minute, tout a été annulé« , explique un des organisateurs à POLITICO.CD.

Yves Kambala, gestionnaire du stade, ne l’entendait pas de cette oreille. Dans une lettre adressée aux organisateurs, il fait savoir sa « surprise », à la diffusion par la voix des ondes des Publicités faisant Etat de la tenue du meeting dans le Stade. « Pour votre Gouverne, le 25 janvier 2020 est une date retenue par la CAF pour le Match International qui va opposer l’AS V Club de Kinshasa (R.D.Congo) à J.S KABYLIE d’Algérie. Ce qui implique la mise du terrain à la disposition de l’Equipe adverse 48 heures avant pour sa prise de connaissance ainsi que ses entraînements, selon la réglementation de la CAF, sous peine de voir la R.D.Congo être sanctionnée« , explique-t-il.

Toutefois, la donne politique a également eu raison de cette « rencontre ». Alors qu’une vive tension a lieu entre le président Félix Tshisekedi et ses alliés Kabilistes, un meeting, où le président allait « répondre aux questions de Kinois », à l’image de la rencontre à polémique à Londres, allait encore aggraver les choses. « Samedi déjà à Limete, des partisans de l’UDPS ont appelé le président Tshisekedi à dissoudre l’Assemblée nationale. Nul doute que le meeting aurait pu tourné en une journée anti-Kabila« , explique Litsani Choukran, fondateur et éditorialiste de POLITICO.CD.

Par ailleurs M. Kambala note d’autres problèmes, affirmant que les organisateurs n’ont jamais payé la note pour louer le Stade. « Nous avions attendu en vain, comme prévu, votre réaction à la Facture proforma vous transmise par nous, ce qui allait nous permettre d’un commun accord de choisir les dates disponibles, en tenant comptes des différentes contraintes d’usages ».

« Ce match à caractère international prendra fin après 19 heures. Ce qui sera impossible pour nous de remettre le Stade dans des conditions à pouvoir recevoir le Premier Citoyen du pays ; et surtout qu’aucune réunion technique ni sécuritaire n’a été tenue quand à ce« , insiste-t-il dans sa lettre.

L’ancien député Zacharie Bababaswe ou le pasteur Mukuna, qui faisaient partie de l’organisation, sont aphones depuis l’annulation. M. Ngoy est de son côté resté injoignable.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...