La CENI rejette la demande du procureur général au sujet d’un report des élections des sénateurs et des gouverneurs suite aux suspicions de corruption qui entacheraient ces scrutins.

Dans une réaction ce dimanche, la commission électorale évoque son independance et la présomption d’innocence dont jouit les députés accusés de corruption.

“Avant toute décision de culpabilité rendue par un juge, tous les députés provinciaux sont présumés innocents. Par conséquent, il n’y a pas lieu de leur priver l’exercice de leurs prérogatives” réagit t-elle.

La CENI ajoute ensuite que vu son independence, elle “n’a pas d’injonction à subir des injonctions d’un procureur général”.

Dans une correspondance ce samedi 09 mars, le procureur général demandait à la CENI le report des élections des sénateurs et des gouverneurs de province. Flory Kabange a expliqué que la ténue des élections dans ces conditions peuvent occasioner “des contestations et des violences meurtrières”.

Sammy Mupfuni |POLITICO.CD