PUBLICITÉ

Joseph Kabila n’est pas obligé de donner 3 noms à Félix Tshisekedi, estime Jean-Pierre Kambila

“L’histoire de 3 noms est une tradition que le président honoraire, Joseph Kabila, avait imprimé. Ce n’est pas une obligation constitutionnelle”, répond Jean-Pierre Kambila, directeur de cabinet adjoint de l’ancien Chef de l’État à ceux qui souhaitent que l’actuel président de la République Félix Tshisekedi exige 3 noms avant la nomination du Premier ministre.

Sur TOP CONGO FM, Jean-Pierre Kambila s’interroge: “est-ce que le président de la République a demandé qu’on lui donne 3 noms?”

- Publicité-

Pour lui, “s’il avait besoin d’avoir 3 noms, il aurait dû faire cette proposition avant que son délégué aille signer”.

Jean-Pierre Kambila nuance: “si le président actuel pense qu’il aimerait avoir le choix entre trois noms. Et que ces noms sortent de la majorité parlementaire, il n’y a aucun problème”.

Au sortir du dialogue de la CENCO, Joseph Kabila, alors Chef de l’Etat, avait exigé 3 noms avant de nommer un Premier ministre issu du Rassemblement des forces acquises de l’opposition (RASSOP)

Une démarche qui n’était pas appréciée par le Rassop. C’est d’ailleurs, ce qui a poussé Joseph Kabila a nommé successivement Samy Badibanga et Bruno Tshibala au poste de Premier ministre.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU