“C’est à 1 heure 37′ précise que l’avion transportant le Chef de l’État Félix Tshisekedi Tshilombo a atterri ici à l’aéroport international de N’djili en provenance du Japon”, indique la dépêche de la presse présidentielle publiée à propos.

Le Président de la République revenait ainsi de la septième édition de la Conférence Internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique, TICAD, où il a rencontré le premier ministre Japonais Shinzo ABE avec qui il a parlé du renforcement des relations bilatérales entre les deux États ; la réparation de la turbine G24 du barrage d’Inga ; l’intégration de la RDC dans le projet corridor Nord ; l’appui du Japon au redressement du secteur minier par des études géologiques du parc minier de la RDC ; la protection de l’environnement et de la biodiversité.

Le président de la République a considéré que les échanges ont été concluants et dans les futurs jours, les deux États passeront à la matérialisation de ces projets.

En marge toujours de ce sommet, Félix Tshisekedi a rencontré ses homologues présidents africains, notamment l’égyptien Al Sisi qui lui a lancé un “Congo is back” ; ou encore des investisseurs auxquels il a exposé le marché de la RDC.

C’est une équipe restreinte conduite par son directeur de cabinet Vital Kamerhe qui l’a accueilli à l’aéroport international de N’djili, avec un briefing sur la présence du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres sur le sol congolais, à qui Félix Tshisekedi va accorder une audience d’ici peu.