Le secrétaire général de l’organisation des Nations unies a indiqué au cours de son entretien avec la presse lors de son arrivée à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu (est de la RDC) que l’ONU accompagne les autorités congolaises dans la lutte contre le terrorisme.

Une reconnaissance d’un peuple résistant malgré les difficultés

J’exprime notre solidarité avec les Forces armées de la République Démocratique du Congo dans la lutte contre le terrorisme, une menace non seulement pour le Congo, mais pour l’Afrique et le monde entier. Nous sommes entièrement à côté des autorités congolaises dans la lutte contre la rébellion ADF” a déclaré Antonio Guterres.

Antonio Guterres a salué la résilience du peuple congolais face à la souffrance vécue durant plusieurs années de guerres et atrocités commises par les groupes rebelles qui ecument cette région du Congo-Kinshasa.

Cette visite est une mission de solidarité au peuple congolais et au peuple du Nord-Kivu. J’ai visité la ville de Goma plusieurs fois dans le passé en tant que agent du bureau pour les réfugiés et je salue la résilience du peuple du Nord-Kivu” a témoigné Guterres, promettant un appui aux autorités congolaises dans la restauration de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue de la RDC.

Je réaffirme que cette visite est une visite de solidarité et une visite pour témoigner mon admiration au peuple du Nord-Kivu pour sa résilience” a-t-il ajouté.

Naturellement, notre appui aux autorités congolaises pour que les groupes armés soient progressivement éradiqués et que l’autorité de l’Etat soit rétabli partout. La sécurité du peuple du Nord-Kivu en particulier et celle de la RDC est pour nous une priorité essentielle. Après tous les aspects de coopération pour le développement et de la réponse humanitaire“.

Quant aux préoccupations sanitaires dont l’épidémie de la maladie à virus Ebola, l’ONU reste engagée à accompagner la riposte dans l’éradication de cette deuxième plus grande épidémie de l’histoire.

Naturellement, il y a des préoccupations majeures sur le plan sanitaire. Il y a la rougeole, la malaria, le choléra et le drame terrible d’Ebola et nous sommes entièrement aux côtés du peuple congolais et des autorités congolaises pour essayer de mieux répondre à ces défis.”

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD