Le président élu Martin Fayulu, commandant du peuple arrive ce samedi pour entamer une tournée européenne et américaine”, annonce, sur Twitter, Ecide,
son parti politique.

Ce périple à l’extérieur du pays intervient après celui mené à l’intérieur du pays.  Arrivé deuxième à la dernière présidentielle après Félix Tshisekedi, selon les résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Martin Fayulu n’a jamais accepté ces résultats.

Revendiquant sa victoire, il continue à réclamer “la vérité des urnes”. Partout où il passe, Martin Fayulu explique à qui veut l’entendre que “sa victoire” lui a été “volée”. Et il draine les foules visiblement acquises à sa cause.

Bien que l’agenda de cette tournée européenne et américaine n’est pas rendu public, tout porte à croire que Martin Fayulu va essayer de galvaniser la diaspora et la Communauté internationale, du reste favorables à son discours.

Réunion entre leaders de Lamuka

Prévue lundi dernier à Bruxelles, capitale belge, une réunion entre les leaders de la Coalition Lamuka a été reportée “parce tous les leaders de la plateforme n’avaient pas réussi à faire le déplacement de Bruxelles”.

Voulue comme une réunion d’évaluation, cette rencontre des leaders de Lamuka va intervient après plusieurs sorties médiatiques et déclarations de certaines personnalités nageant à contre courant de l’idéologie de Lamuka, mais également des défections dont celle du parti de Gabriel Kyungu wa Kumwanza.