Qui sont les Ambassadeurs à titre exceptionnel nommés par Joseph Kabila avant de s’en aller?

Dans sa dernière ordonnance signée le 27 décembre 2018, et publiée vendredi 25 janvier, le désormais  président honoraire, Joseph Kabila a élevé, à titre exceptionnel, vingt-six personnalités au rang d’ambassadeur de la République. Au-delà des questionnements sur le véritable rôle que joueront ces nouveaux missi dominici de la République, il est indiqué de décrypter les personnalités derrière ce titre prestigieux. Les profils de ces derniers peuvent se décliner en deux axes, les fonctionnaires Congolais évoluant à l’international ou les diplomates maison ou personnalités politiques actives en diplomatie.

Dans la première catégorie,  numéro un sur la liste, il sied de mentionner Julianna Lumumba, fille du héros national et Premier ministre de la RDC au lendemain de l’indépendance, Patrice Lumumba, qui a occupé pendant une dizaine d’années le poste de Secrétaire Générale de l’Union Africaine des Chambres de Commerce, d’Agriculture, d’Industrie et des Métiers (UACCIAP), organisation régionale dont le siège est au Caire, en Egypte qui comprend 42 Chambres de commerce africaines. Quant à son frère, Roland Lumumba, cette dignité d’ambassadeur lui permettra sans doute de mieux faire rayonner la Fondation Patrice Lumumba dont il est le Président et principal animateur.

Isabelle Matschik Tshombe, fille de l’ancien premier ministre Congolais et président du Katanga, Moise Tshombe a occupé durant près de 15 ans, le poste de représentant personnelle du Président auprès de l’Organisation Internationale de la Francophonie après avoir été ministre de Laurent Désiré Kabila.

Ancienne de l’équipe projets de la Banque Mondiale, Emilie Ayaza Mushobekwa est la Secrétaire Exécutive adjoint sortante de la SADC chargée des Finances donc le plus haut diplomate congolais dans cette communauté régionale. Toujours dans les institutions régionales, Joseph Litityo, ancien ministre de la Recherche scientifique en 2008 est le secrétaire exécutif adjoint de la Communauté Economique des Pays des Grands Lacs (CEPGL) chargé des questions administratives  alors que Baudoin Hamuli est le premier diplomate congolais à la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC) que dirigea Vincent de Paul Lunda Bululu avant de devenir Premier Ministre, en qualité de Directeur des Affaires Politiques et du Mécanisme d’Alerte Rapide de l’Afrique Centrale.

Benjamine des nominés, Francine Muyumba est Présidente de l’Union Panafricaine de la Jeunesse africaine pour un second mandat et a fait ses preuves dans le rayonnement de cette institution continentale inconnue avant elle.

Côté des diplomates maison et personnalités, Elikya Mbokolo fait office de doyen en sa qualité de Président du comité scientifique de l’Histoire générale de l’Afrique (UNESCO) et professeur dans plusieurs universités mondiales. Tosi Mpanu Mpanu est pour sa part le négociateur en chef de la RDC aux négociations climatiques depuis Durban en 2010.

Dircab sortant de Kabila en charge des questions politiques, Jean-Pierre Kambila, ancien du MNC-Lumumba Suisse en opposition au maréchal Mobutu se retrouve sur la liste de même que Ghislain Demofike du même jus politique. Le conseiller principal politique sortant à la présidence, Marcel Mbayo fait aussi partie du lot.   Marcellin Cishambo est ancien gouverneur du Sud-Kivu et conseiller politique et diplomatique du Président Kabila à qui le Rais confie souvent les difficiles missions de conciliation avec les européens alors qu’un autre ex-conseiller présidentiel, Léonard Ngoy Lulu et actuel dircab aux Affaires Etrangères ainsi que son adjoint, Freddy Mukoyi se retrouvent sur la liste des nominés. Intime du président sortant en qualité de directeur de son intendance, Martin Tchamlesso est élevé ambassadeur comme feu son père qui fût le guide de Guevara dans son expédition congolaise dans les années 60.

Fils d’un ancien ambassadeur à Paris et à Dakar et figure de l’authenticité congolaise, Dominique Sakombi, Michael Sakombi fait une entrée dans le rang des ambassadeurs de RDC  après avoir fait ses premiers pas, il y une dizaine d’années, à l’ambassade congolaise de Bruxelles sise 30, marie de bourgogne, et officié comme vice-gouverneur de la province de la Mongala puis pendant 3 ans comme sherpa et Conseiller spécial du très expérimenté Vice-premier Ministre Léonard She Okitundu.

Après avoir trôné plus de douze ans sur son strapontin de Président de la prestigieuse Commission des Relations Extérieures du Sénat,  Jean-Claude Mokeni voit sans doute récompensé son implication dans la cellule stratégique du candidat perdant à la présidentielle Emmanuel Ramazani.

Chargé d’affaires a.i de la RDC à Bruxelles depuis l’éjection du dernier ambassadeur full à Bruxelles, Dominique Kilufya, Paul-Crispin Kakhozi voit sa longue carrière administrative couronnée par cette dignité tout comme celui de Kampala, Jean-Paul Massala ainsi que les secrétaires généraux à l’intégration régionale et à la coopération internationale, Zacharie Tshibinda et Vincent Musambya et  Ngoy Kulu Kulu, Directeur adjoint du Protocole d’Etat.

C’est donc une brochette diverse entre fonctionnaires et personnalités qui s’est vue attribuée cette dignité par Joseph Kabila Kabange. Ces ambassadeurs peuvent être affectés par les nouvelles autorités dans les postes diplomatiques ou chargés notamment des missions d’itinérance au nom de la République et garderont à vie ce titre et bénéficieront des avantages y afférents.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

SADC: voici les 5 garanties que la CENI a “refusé” de donner à l’opposition

Les négociations ont échoué ce soir entre la délégation de la SADC et l’opposition congolaise qui a refusé de signer un accord de bonne conduite, posant plusieurs préalables. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.