Présidentielle: Martin Fayulu l’aurait emporté à plus de 59,4%, relève une fuite des documents de la CENI

Martin Fayulu est clairement le vainqueur des élections présidentielles de la République démocratique du Congo le mois dernier, annonce Financial Times citant des analyses de  “deux séries distinctes de données de vote“, qui contrediraient les résultats officiels provisoires consacrant Felix Tshisekedi victorieux.

L’analyse met en évidence une énorme fraude (…) Cela risque d’encourager les détracteurs de M. Kabila qui soupçonnent le dirigeant congolais de vouloir s’accrocher au pouvoir par le biais d’un accord avec M. Tshisekedi“, note le média.

La Commission électorale a publié les résultats provisoires de la Présidentielle du 30 décembre annonçant la victoire de l’opposant Félix Tshisekedi. Selon les chiffres communiqués par la CENI, le leader du principal parti disposition en RDC, Félix Tshisekedi l’a emporté par 7.051.013 soit 38,57%. Il devance Martin Fayulu qui a recueilli 6.366.732, soit 34,83% et d’Emmanuel Shadary, le candidat du pouvoir, qui n’a recueilli que 4.357.359 soit 23,84%. Mais le candidat de Lamuka revendique la victoire avec plus de 61 %, selon les données recueillis par ses observateurs.

Selon de nombreuses données électorales qu’aurait recueilli le Financial Times et représentant 86% du total des suffrages exprimés dans l’ensemble du pays, M. Fayulu a recueilli 59,4% des suffrages. “Le candidat de l’opposition rivale, M. Tshisekedi, qui a été déclaré vainqueur de la surprise la semaine dernière, a terminé deuxième avec 19%, selon ces données“, note-ton.

Une analyse FT d’un ensemble distinct de résultats de vote collectés manuellement par les 40 000 observateurs de l’Église catholique et représentant 43% du taux de participation montre que M. Fayulu a obtenu 62,8% de cet échantillon de voix. Les résultats rassemblés sur 28 733 points de vote correspondent presque parfaitement à l’ensemble plus vaste des résultats officiels observés par le FT.

“Le plus grand ensemble de données, un tableur contenant plus de 49 000 enregistrements, contient les véritables résultats obtenus par alimentation électronique que les autorités ont cherché à dissimuler, selon une personne ayant une connaissance directe de la manière dont les données ont été obtenues. La personne proche du camp de M. Fayulu a demandé l’anonymat parce que les données sont en contradiction avec la déclaration officielle de la commission électorale“, notent nos confrères.

Les chiffres fournis, explique Financial Times, proviennent de 62 716 machines à voter réparties dans tout le pays et ont été obtenus à partir de la base de données centrale de la commission électorale avant l’annonce des résultats, a déclaré le responsable.

Une analyse FT des relevés montre une corrélation presque parfaite avec les résultats partiels de l’Église catholique – avec un coefficient de corrélation compris entre 0,976 et 0,991 pour chacun des trois candidats en tête (1 correspondant parfaitement)“, note-t-on à nouveau.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.