La coalition au pouvoir en République démocratique du Congo, le Front Commun pour le Congo (FCC) a rendu public son équipe de campagne. Environ 500 hommes sont travailler pour la victoire d’Emmanuel Ramazani Shadary parmi des militaires, des ministres ou des DG et même de sélectionneur de l’équipe nationale de football.

Florent Ibenge fait donc partie de la cellule des sports, alors que le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur occupe le poste clé du “Chergé de sécurisation” de la campagne du pouvoir. Léonard She Okitundu, ministre des affaires étrangères occupe le poste stratégique du “Chef de la diplomatie” de la campagne. La quasi-totalisé de l’équipe a des fonctions officielles actuellement.

L’opposition et les organisations de la société civile sont montées au créneau pour dénoncer le fait que des officiels, dont la plupart impliqués dans l’organisation des élections, soient nommés dans l’équipe du candidat au pouvoir.

L’Association pour l’Accès à la Justice (ACAJ)  se dit “préoccupée par la présence des ministres et mandataires des entreprises publiques au sein du Comité de campagne électorale du candidat Emmanuel Shadary

Elle leur demande de démissionner, car ils sauront plus servir l’Etat avec indépendance et impartialité“, souligne un tweet de Georges Kapiamba, responsable de cette association.