Willy Mishiki condamné à trois mois de prison et écarté de la course électorale

Alors qu’il a été condamné fin juillet dernier à neuf (9) jours de servitude pénale pour coups et blessures volontaires sur une femme cambiste à laquelle il devait de l’argent, Willy Mishiki, ancien vice-ministre de l’énergie au sein du gouvernement Samy Badibanga allait déjà recouvrer la liberté avant la date du 8 août, marquant la clôture de dépôt de candidatures à la députation nationale et à la présidentielle.

Des sources proches du tribunal de paix de de Goma ont révélé à POLITICO.CD que pendant que Willy Mishiki purgeait sa peine dans la prison centrale de Munzenze à Goma, ses avocats avaient interjeté appel de la décision du tribunal en vue d’obtenir l’acquittement de Willy Mishiki pour lui permettre de participeraaux élections.

“Willy Mishiki a été condamné à trois mois de prison et l’amande précédemment exigée a été réduite à l’issue de l’examen de cette requête” a dit à POLITICO.CD un juge du tribunal de paix de Goma.

Cette décision judiciaire met Willy Mishiki dans l’impossibilité de concourir aux élections législatives dont la réception de candidatures est déjà clôturée par la commission électorale nationale indépendante.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

SADC: voici les 5 garanties que la CENI a “refusé” de donner à l’opposition

Les négociations ont échoué ce soir entre la délégation de la SADC et l’opposition congolaise qui a refusé de signer un accord de bonne conduite, posant plusieurs préalables. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

La Garde républicaine (GR) ne peut plus protéger Joseph Kabila et Olive Lembe estime Jean-Jacques Wondo

En séjour dans l’est de la République Démocratique du Congo, l’ex Première…