Elections: la RDC refuse tout financement extérieur

Le gouvernement a publié cette annonce ce dimanche 25 mars à travers son porte-parole.

Selon le ministre Lambert Mende Omalanga, le pays a ses propres moyens pour financer ces élections. “La RDC dispose des moyens pour financer seule les élections du 23 décembre” a déclaré Mende avant de préciser que deux propositions de financement ont déjà été rejetées par le gouvernement.

Nous ne voulons plus revivre les expériences du passée où ceux qui apportent de l’aide ont tendance à vouloir orienter l’issue des élections” a t il poursuivi.

La décision a été prise à l’issue d’une rencontre interinstitutionnelle présidée par le président Joseph Kabila et à laquelle ont pris part les membres du gouvernement, les présidents de deux chambres du parlement, les hauts responsables de services de sécurité et le président de la commission électorale nationale indépendante.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Yoweri Museveni envoie un message spécial à Joseph Kabila après son tête-à-tête avec Félix Tshisekedi

Près de deux semaines après avoir reçu le leader du principal parti de l’opposition en RDC, le président ougandais Yoweri Museveni a envoyé un “message spécial” au président Joseph Kabila.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.