Le gouvernement a publié cette annonce ce dimanche 25 mars à travers son porte-parole.

Selon le ministre Lambert Mende Omalanga, le pays a ses propres moyens pour financer ces élections. “La RDC dispose des moyens pour financer seule les élections du 23 décembre” a déclaré Mende avant de préciser que deux propositions de financement ont déjà été rejetées par le gouvernement.

Nous ne voulons plus revivre les expériences du passée où ceux qui apportent de l’aide ont tendance à vouloir orienter l’issue des élections” a t il poursuivi.

La décision a été prise à l’issue d’une rencontre interinstitutionnelle présidée par le président Joseph Kabila et à laquelle ont pris part les membres du gouvernement, les présidents de deux chambres du parlement, les hauts responsables de services de sécurité et le président de la commission électorale nationale indépendante.