Elections: la RDC refuse tout financement extérieur

Le gouvernement a publié cette annonce ce dimanche 25 mars à travers son porte-parole.

Selon le ministre Lambert Mende Omalanga, le pays a ses propres moyens pour financer ces élections. “La RDC dispose des moyens pour financer seule les élections du 23 décembre” a déclaré Mende avant de préciser que deux propositions de financement ont déjà été rejetées par le gouvernement.

Nous ne voulons plus revivre les expériences du passée où ceux qui apportent de l’aide ont tendance à vouloir orienter l’issue des élections” a t il poursuivi.

La décision a été prise à l’issue d’une rencontre interinstitutionnelle présidée par le président Joseph Kabila et à laquelle ont pris part les membres du gouvernement, les présidents de deux chambres du parlement, les hauts responsables de services de sécurité et le président de la commission électorale nationale indépendante.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.