Ramazani Shadari (SGA PPRD) : « Il y aura un troisième mandat pour Kabila par référendum ou sous une forme »

Après la conférence de presse de ce lundi 4 juillet 2016 du Rassemblement des forces acquises au changement (créé à la conférence de Genval), Emmanuel Ramazani Shadary, député et secrétaire Général Adjoint du PPRD, a accordé une interview à POLITICO.CD.

Charles Mwando Nsimba, membre du G7 et du Rassemble, demande à la CENI de publier un calendrier électoral avant l’opération de l’enrôlement des électeurs. Comment trouvez-vous cette proposition ?

On va publier le calendrier avec qui ? Comment on va le faire sans concertation ? C’est terre à terre. Ils manquent quoi dire. On a aujourd’hui 26 provinces… ils ont demandé l’enrôlement de la diaspora. Ils sont pris dans leur propre piège. Nous irons à l’enrôlement. Ça prendra le temps que ça va prendre. Il y aura une transition. Il n’y aura pas élection. Nous le disons. C’est clair. A Kindu, la population a demandé au Président le référendum, le président a dit qu’il a compris (…). La population nous soutient. (…) La population ne vient plus que Kabila parte. Nous venons avec un nouveau discours pour changer la constitution.

C’est la position officielle du PPRD ?

Le PPRD a déjà parlé par la bouche autorisée, Mova. Je ne sais pas si vous étiez à Kinshasa le 4 juin.

Juste après cette sortie médiatique, Joseph Kabila, autorité morale du parti, a réagi en disant à Kalemie qu’il y aura élection.

Il y aura élection ? Le référendum n’est pas une élection ? Il a dit aussi qu’on va aller à l’enrôlement. Là vous ne dites rien. Ce que disent les autres, c’est ce qui est important ? Le discours aujourd’hui ce n’est plus Kabila partira. Non. Il y aura un troisième mandat pour Kabila que la population va imposer. C’est clair. Cela sera soit par référendum soit sous une autre forme.

 

9 commentaires
  1. Il est clair que la Majorité Présidentielle (MP) ne veut pas du tout qu’il y ait élections présidentielles et législatives comme cela est prévu dans la constitution du pays la RDCONGO. D’ailleurs, la CENI ne veut pas publier non plus le calendrier sur les élections à venir alors, vous devriez comprendre que le temps ne recule jamais et le pouvoir en place ne manquerait pas de souligner qu’il ne reste plus assez de temps pour pouvoir organiser les élections présidentielles !!!!!!
    Donc, l’opposition a le devoir de laisser la MP agir comme elle veut mais, le 20 décembre 2016 à minuit, l’actuel locataire du palais présidentiel JKK devra remettre les clés du palais présidentiel et cessera d’être le président de la RD-CONGO comme le stipule la constitution du CONGO-RD. !!!!!!!

  2. Le problème ce n’est pas l’organisation d’un referendum en vue de modifier ou changer la constitution, démarche du reste constittionnelle. La grande équation, c’est comment la MP, dont les methodes et les stratégies de communication sont stériles, entend faire passer cette idée légitime d’un référendum dans l’opinion face à l’intox de l’opposition et à la pression antikabila des lobbies impérialistes. En janvier 2015, alors que la constitution d’un fichier d’état civil est une résolution de la CNS et du dialogue inter-congolais de Sun City, la MP a été incapable d’imposer une innovation tout à fait normale et légitime, se pliant ainsi sous la pression de l’intox. L’équation à résoudre ce n’est pas au Maniema, mais plutôt à Kinshasa où l’opposition a deux alliés de taille. Les Kuluna pour perpétrer les pillages, et les lobbies impérialistes pour faire la pression via leur medias (RFI, TV5, FRANCE 24, RADIOOKAPI etc…

    1. Je regrette que 56 ans après notre indépendance nous ne sommes pas encore capables de respecter nos propres textes de loi, en suite, la MP doit savoir que si même un seul coup de feu retentissait dans ce pays, et qu’un seul congolais mourait pour réclamer le respect de l’article 220 de la Const., la responsabilité lui reviendrait d’office. J’ajoute: que le dialogue n’apportera pas de paix , moins encore le développement du pays, mais c’est plus l’alternance au sommet de l’Etat. Qu’est ce qu’on a pu faire dans 19 ans (1997 – 2016) que l’on fera dans 3ans de transition???. C’est à prendre ou à laisser, mais demain on se posera tous des questions. Q

      Merci

  3. La RD Congo a une constitution et celle-ci sera respectée car on ne change pas la loi fondamentale de tout un État pour une seule personne physique. Le PPRD ferait mieux de se choisir un candidat autre que Joseph KABILA, parce que celui-ci, le 19 décembre 2016 à minuit, le peuple lui dira merci pour service rendu à la nation. On vivra ainsi la première alternance apaisée depuis l’indépendance et le pays aura son premier sénateur à vie.

  4. Les Renards du PPRD poussent leur leader à commettre des bêtises, mais attention la CPI existe, puisque à l’allure où vont les choses le sang risque de couler à Kinshasa et c’est Kabila qui sera responsable

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…