Dénis Mukwege est à Kinshasa depuis le weekend. Dans son agenda, le médecin de Panzi participe à la projection débat de deux films sur son œuvre au profit des femmes violées à l’Est de la RDC. Il discute également avec des diplomates et des partenaires basés à Kinshasa. Il signera d’ailleurs ce mercredi une subvention du Parlement européen pour un montant de 2,2 millions d’euros dans un projet de réinsertion socioéconomique des enfants et des professionnels du sexe vivant autour des mines artisanales dans le territoire de Mwenga (Sud-Kivu). Dénis Mukwege a des rendez-vous aussi avec le monde politique. A propos, un cadre du Front citoyen 2016 a indiqué à Politico.cd que ce mouvement profite du séjour kinois de « l’homme qui répare les femmes » pour le faire adhérer au Front citoyen 2016.

On se souvient que le prix Sakharov 2014 a axé ses dernières sorties médiatiques sur la tenue des élections législatives et présidentielle dans les délais constitutionnels. Il l’a encore répété hier à l’institut français de Kinshasa devant environs 2000 personnes. Ce positionnement rencontre le leitmotiv du Front Citoyen 2016.
Selon les informations de PoliticAo.cd, Mukwege ne serait pas contre l’idée de cette adhésion, mais trouve que le lieu, le moment et les raisons de son arrivée à Kinshasa ne permettent pas cet acte d’une haute portée politique.

Pour rappel, le Front citoyen est un mouvement qui regroupe les organisations de la société civile, les mouvements citoyens ou encore opposants politiques. Leur objectif est d’éviter tout glissement du calendrier électoral, d’après ce regroupement.