Agression dans l’Est: Kinshasa note l’intensification des troupes rwandaises à Rutshuru et aux environs de Goma et la « riposte musclée » des FARDC

En un comme en mille mots, la situation sécuritaire est généralement calme, ce dimanche, sur terrain des hostilités entre l’armée et les terroristes du M23, aux environs de Saké, après un week-end agité par des combats à l’artillerie lourde.

Sur la ligne des combats, les forces armées congolaises mènent des offensives dans le respect strict des droits de l’homme pendant que la rébellion s’en fiche et viole le cessez-le-feu annoncé.

Vendredi, Kinshasa a fait la synthèse de la situation sécuritaire du pays qui reste toujours dominée par « l’agression rwandaise dont l’invasion des troupes s’intensifie dans le territoire de Rutshuru et aux environs de Goma ». Le gouvernement a noté des actions musclées sur terrain engagées par l’armée déterminée à défendre la nation.

Publicité

« Les Forces de défense y mènent des actions musclées pour défendre l’intégrité du Territoire national, dans le strict respect des droits de l’homme, lequel ne préoccupe pas les agresseurs et leurs supplétifs terroristes du M23 », a indiqué la Vice-Ministre de la Défense et Anciens Combattants, cité par le compte-rendu de la dernière réunion des ministres, consulté par POLITICO.CD

Par ailleurs, souligne Kinshasa, les forces armées conjointes FARDC-UPDF poursuivent leurs opérations contre les ADF/MTM dans les profondeurs de Beni et dans une bonne partie d’Irumu (en Ituri). Ce weekend, des sources militaires ont annoncé avoir tué une personnalité importante au sein de la chaîne de commandement des rebelles ADF.

Depuis vendredi, des combats ont fait rage jusqu’à samedi, entre les FARDC et le M23, soutenu par la RDF dans les collines surplombant la cité de Sake en territoire de Masisi. Les terroristes M23 ont tenté à plusieurs reprises de déborder dans la localité de Murambi contournant la colline de Kiuli (trois antennes), mais ils se sont heurté à une forte résistance des forces armées FARDC, ont indiqué des sources civiles et sécuritaires locales.

De plus, les FARDC auraient réussi à prendre le contrôle de la colline Kauli située à 3km de Sake, mais sur terrain l’ennemi «ne semble pas baisser les bras malgré des pertes qu’il enregistre dans son rang depuis vendredi », a témoigné à POLITICO.CD une autre source.

Serge SINDANI

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading