Ituri: près de 50 civils tués par les CODECO enterrés dans des fosses communes à Nyamamba et à Mbogi

Quarante-deux (42) corps, dont 12 femmes et six enfants, ont été retrouvés enterrés dans des fosses communes dans le village de Nyamamba, dans la province d’Ituri, a annoncé ce jeudi 19 janvier la Mission de l’organisation des nations unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo.

Selon la MONUSCO qui condamne fermement ces tueries barbares et lâches, ces meurtres ont été perpétrés par les miliciens de la CODECO (Coopérative pour le développement du Congo), qui disent défendre la communauté Lendu.

« Des fosses communes contenant les corps de 42 civils, dont 12 femmes et six enfants, ont été découvertes dans le village de Nyamamba, et une autre fosse contenant les corps de sept hommes dans le village de Mbogi, à environ 30 km à l’est de Bunia, dans la province de l’Ituri », a déclaré sur Twitter, la Mission onusienne.

Publicité

En même temps, la MONUSCO a indiqué que les soldats de la paix avaient lancé une patrouille dans la région au cours du weekend après avoir entendu parler d’attaques.

Depuis le 1er décembre 2022, au moins 195 civils ont été tués, 68 blessés et 84 enlevés au cours d’incidents attribués aux CODECO et Zaïre. Les récentes attaques ont augmenté le nombre de déplacés qui s’élève à plus d’1,5 million en Ituri.

Carmel NDEO

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading