RDC: Confiant de sa réélection, Tshisekedi dénonce des « forces obscures » qui ne veulent pas des élections en 2023

Félix Tshisekedi a, au cours d’une interview exclusive accordée à France 24 et RFI vendredi 23 septembre 2022, rassuré que les élections auront lieu dans le délai constitutionnel en dépit des forces obscures qui, selon lui ne veulent pas des élections et tiennent à les saboter. Il a inscrit dans cette logique, le conflit entre Teke et Yaka.

Cette assurance, le Chef de l’État, dit l’obtenir du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) Denis Kadima avec qui, il échange régulièrement pour s’assurer que le ministre des Finances libère des moyens pour les opérations.

Ce dernier, a-t-il indiqué, avait le meilleur profil de tous les candidats à la présidence de la CENI et les partenaires ont adoubé l’individu.

Publicité

Au sujet du président de la Cour constitutionnelle qui serait son proche, Félix Tshisekedi a indiqué qu’il a été choisi par ses pairs et « c’est un faux procès qui lui est fait ».

Par ailleurs, Tshisekedi a fait savoir que le Programme des Nations-unies pour le développement (PNUD) n’a jamais émis d’avis pessimiste sur la tenue des élections dans le délai. Il déplore la
manipulation des médias par l’opposition.

« Faites très attention à ce qui a été publié, j’ai vérifié auprès des autorités du PNUD, ils n’ont pas affirmé cela. Ils n’ont jamais émis d’avis pessimiste sur la tenue des élections en 2023. Il y a beaucoup de manipulations », a-t-il mis en garde.

Pour lui, « c’est une récupération qui est sûrement l’œuvre des opposants. « On sait comment on peut manipuler les médias », a-t-il affirmé.

Félix Tshisekedi convaincu de sa réélection en 2023

Candidat à sa propre succession, l’actuel président Félix Tshisekedi s’est dit très confiant sur sa réélection à la présidentielle de décembre 2023 au regard du bilan affiché.

« Moi je suis très confiant. Les réalisations nous en avons faites énormément. Notre budget, la gratuité de l’éducation, aujourd’hui nous sommes à la gratuité de la santé, les infrastructures sont entrain d’être construites », s’est-il vanté avant de renchérir « nos compatriotes nous renouveleront leur confiance ».

Pour rappel, les élections générales en RDC sont programmées fin 2023, conformément à la Constitution.

Dominique Malala

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading