Affaire Bujakera : HRW dénonce un dossier motivé par «des considérations politiques»

C’est depuis septembre —soit cinq mois environ— que Stanis Bujakera, correspondant chez Jeune Afrique et directeur adjoint du média en ligne Actualite.cd, est détenu en prison centrale de Makala à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

Le jeune journaliste est inculpé «de propagation de faux bruits, faux en écriture, falsification des sceaux de l’État et transmission de messages erronés et contraires à la loi». La justice congolaise l’accuse d’avoir fabriqué et distribué une fausse note des services de renseignement affirmant que les services de renseignement militaire congolais avaient tué le député national Chérubin Okende.

Pour Human Rights Watch (HRW), l’organisation internationale enquêtant sur les violations des droits humains commises à travers le monde, cette affaire semble de plus en plus motivée par des considérations politiques et s’inscrit dans un cadre de répression contre les médias.

Publicité

«Les autorités devraient immédiatement abandonner toutes les poursuites engagées contre Stanis Bujakera, le libérer et veiller à ce que les journalistes puissent faire leur travail sans craindre d’être arrêtés ou harcelés par la justice », a déclaré Thomas Fessy, chercheur principal sur la RDC, cité dans un article publié en ligne par HRW, vendredi 2 février.

Selon ce chercheur, «la détention de Stanis Bujakera rappelle froidement que la promesse du président Tshisekedi de faire des médias un véritable quatrième pouvoir est bien lointaine».

« Une démocratie respectueuse des droits n’emprisonne pas les journalistes pour avoir fait leur travail, et le début du second mandat de Félix Tshisekedi est l’occasion de repartir sur de meilleures bases, notamment en mettant immédiatement fin à la persécution de de Stanis Bujakera», a-t-il dit.u

Vendredi 2 février, une nouvelle audience s’est tenue à la prison centrale de Makala, devant le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe. Mais, le procès a une nouvelle fois été renvoyé à une date ultérieure et la prochaine audience est prévue le 23 de ce mois.

Odon Bakumba

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading