RDC: « les M23/RDF renforcent leur effectif en prévision de la reprise des hostilités contre les FARDC » ( JP Bemba)

En dépit d’un calme précaire observé sur les lignes de front dans la province du Nord-Kivu, le gouvernement de la République démocratique du Congo a affirmé que les terroristes du M23 et leur allié RDF continuent de renforcer leur effectif dans les territoires de Rutshuru et Masisi, en prévision de la reprise des hostilités contre l’armée loyaliste (FARDC).

Lors de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres du vendredi dernier, le vice-premier ministre, ministre de la Défense nationale Jean-Pierre Bemba a fustigé le fait que ces différentes navettes se passent dans les zones contrôlées par les contingents de la force régionale de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) sans aucune réaction de leur part.

Déjà en froid depuis plusieurs semaines avec l’EAC, Félix Tshisekedi n’a pas raté le coche pour critiquer ouvertement la force régionale qui, en lieu et place d’accomplir son mandat « offensif », se complait à cohabiter avec les terroristes du M23, qu’elle est censée combattre dans le Nord-Kivu. Lors de sa visite officielle à Gaborone (Botswana), le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a même annoncé que la force est-africaine pourrait quitter le territoire congolais d’ici juin à l’issue d’une évaluation prévue.

Publicité

Jean-Pierre Bemba qui présentait la situation sécuritaire du pays a en outre renseigné qu’à l’Ouest, la situation reste marquée par les incursions répétitives des assaillants Mobondo sur la RN1,tronçon routier compris entre la localité Menkao,dans la Commune de Maluku, Ville de Kinshasa, et le Pont-Kwango dans la Province du Kwango.

A ce sujet, son collègue de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières Peter Kazadi a noté que ces conflits interethniques dans la province du Kwango avec des ramifications dans la commune de Maluku à la porte de Kinshasa inquiètent au plus haut point la population. Il a assuré que le gouvernement a renforcé les Forces de Défense et de Sécurité pour restaurer l’ordre public dans la périphérie de la ville de Kinshasa, plus précisément à Mongata, commune de Maluku.

« Dans toutes ces Provinces, les Forces de l’ordre et de défense travaillent d’arrache-pied pour rétablir l’ordre et la paix », a-t-il martelé.

Carmel NDEO

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading