Corée du Sud : Miru Systems livre à la CENI le premier lot des kits d’identification et d’enrôlement des électeurs

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) dirigée par Denis Kadima a reçu le premier lot de kits d’identification et d’enrôlement des électeurs auprès de la société coréenne, MIRU SYSTEMS.

Ce mardi 18 octobre à Séoul, le Rapporteur de la Centrale électorale, Patricia Nseya a supervisé le lancement de la production à grande échelle des kits d’identification et d’enrôlement des électeurs qui sont embarqués vers la République Démocratique du Congo.

Selon la cellule de communication de cette institution d’appui à la démocratie, après s’est rendue compte de leur conformité, le porte-parole de la CENI s’est dit satisfait du travail réalisé au terme de la visite qu’elle a effectué dans les installations de Miru Systems particulièrement la salle d’assemblage à l’empaquetage en passant par la vérification technique et fonctionnelle du matériel.

Publicité

D’après Patricia Nseya, les équipes de la CENI ont travaillé avec Miru Systems pour que tout soit conforme avant le lancement de la production à grande échelle.

«Il fallait s’assurer de l’intégration de toutes ces remarques. Le Président Denis Kadima Kazadi a recommandé que nous puissions nous assurer de l’application du planning d’exécution de la livraison. Ce qui a été effectivement fait. Depuis notre arrivée, nous avons multiplié des réunions avec Miru Systems et avec nos techniciens. Voilà qu’aujourd’hui nous avons assisté à l’embarquement du premier lot des kits qui serviront à la formation des cadres et agents de la CENI», a-t-elle indiqué.

Le Rapporteur de la CENI a enlevé toute équivoque sur l’organisation des élections générales dans le délai constitutionnel c’est-à-dire en décembre 2023.

«Pour tous ceux qui continuent à douter de l’organisation des élections générales, je tiens à les rassurer que la machine est bel et bien en marche et que rien ne peut bloquer la CENI. D’ailleurs d’ici peu, nous allons procéder à la publication officielle de notre calendrier électoral», a-t-elle laissé entendre.

Qui plus est, elle en appelle toutes les parties prenantes au processus à accompagner la CENI dans sa mission afin qu’elle puisse organiser des élections surtout dans les délais constitutionnels.

Christian Okende

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading