Le Gen Kasonga, porte-parole de l’armée, dénonce une campagne séditieuse concoctée par des officines bien connues pour démoraliser les troupes

«La campagne séditieuse, concoctée dans des officines rétrogrades mieux identifiées et bientôt détruites, campagne dédiée à la démoralisation des forces armées dans le but d’opposer nos militaires les uns autres», a été dénoncée jeudi, au cours d’une conférence de presse à l’Etat-major général par le porte-parole des Forces armées de la RDC (FARDC), le général major Léon Richard Kasonga, rapporte l’ACP.

Cette campagne qui vise à déstabiliser la RDC est orchestrée par des «personnes lâches» qui oublient que les FARDC qui sont apolitiques, nationales et républicaines forment un tout inséparable, un corps bien huilé tout dévoué à la stabilité et à la sécurité du Congo, a-t-il indiqué suite aux tracts non autrement identifiés qui relayent des griefs des militaires/soldats FARDC mécontents de leurs conditions de vie et de travail.

«Ciment de l’unité nationale», les forces armées réparties sur l’ensemble du pays, sont composées des militaires mensuellement rémunérés, équipés de manière professionnelle et bénéficiant d’une attention particulière du Commandant suprême, a encore déclaré le commandant du Service d’information et de communication des forces armées (SCIFA), le général major Kasonga.

Publicité

Le porte-parole de l’armée a martelé que pour leur fonctionnement, les FARDC reçoivent diverses allocations financières, logistiques, techniques et structurelles, adaptées et conséquentes en vue des succès des opérations au travers d’une gestion transparente des ressources humaines et matérielles, débloquées continuellement de manière interrompue en fonction des contingences sécuritaires et des besoins stratégiques exprimés par l’état-major général sous l’égide du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, Commandant suprême.

Thierry Mfundu

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading