Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 11:26 11 h 26 min

Une femme revenue de Belgique et ayant séjourné à Mbuji-Mayi meurt du Coronavirus à Kinshasa

La ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu du Kasaï Oriental, risque d’être en proie à une propagation du Covid-19 à grande échelle. En effet, Mme Ngoya Katala, venue de Bruxelles le 08 mars 2020, s’est rendue à Mbuji-Mayi, sa ville qu’elle revoit après plusieurs années passées en Europe. La solidarité légendaire de ses proches a justifié l’engouement autour d’elle durant tout son séjour au Kasaï Oriental.

Ngoya regagne Kinshasa samedi 21 mars. Trois jours plus tard, elle développe les symptômes et est acheminée à l’hôpital du Cinquantenaire où elle succombe.Les résultats des examens certifient que la Congolaise de Belgique est morte du Coronavirus.

Du coup, une peur sans précédent gagne toute la ville qui ne sait pas déterminer la chaine et le nombre de personnes ayant fréquenté Mme Ngoya Katala. De toute vraisemblance, Mbuji-Mayi risque de devenir un autre épicentre du Covid-19, étant donné que ceux qui ont côtoyé la dame demeurent en contact permanent avec leurs amis, familles et connaissances, en tant que malades qui s’ignorent.

Une fois de plus, cette situation illustre combien le système de détection et de prélèvement de température dans les aéroports de la République démocratique du Congo sont inefficaces. Les agents, qui y travaillent pour endiguer la propagation, sont pour beaucoup dans ce que le pays déplore aujourd’hui. « S’ils avaient été à la hauteur, le Coronavirus ne serait pas aujourd’hui dans nos murs », déplore Magaly Mwambi, pharmacienne de son état.

Pour rappel, Mme Ngoya Katala est de la première promotion de l’ISTI, l’actuel IFASIC. Son enterrement a déjà eu lieu.

Édouard Bajika

- Publicité -

3 Commentaires

  1. Une équipe medicale était allé aujourd’hui dans la parcelle familiale prélever la température de ces occupants. nous craignons le pire au regard des plusieurs personnes avec lesquelles la dame est entrée en contact mais surtout l’impreparation des autorités et le manque des structures sanitaires appropriées.

  2. Le prélèvement de la température ne marche que pour les personnes en phase maladie et qui développent les symptômes.
    Il ne faut pas tirer sur les agents et autres partenaires qui travaillent aux frontières.
    Le gros souci est que la mesure barrière de suspension d’entrée sur le territoire aux personnes venant de pays ou zone à risque a été prise avec un grand retard.

  3. Ça ne signifie pas que le prélèvement est inefficaces,les appareils que les aéroports possèdent sont pour la température et tu peux ne pas avoir une température élevée mais étant avec le virus.Le problème est dans le retard de prise de décision pour mettre en quarantaine les passagers dès leur arrivée à l’aéroport.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...