Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

vendredi, juin 5, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 5 June 2020 à 8:32 8 h 32 min

Coronavirus: la RDC dispose de 12 laboratoires mobiles capables de faire des tests, affirme l’OMS

Nouveau tournant dans la propagation du Coronavirus en République démocratique du Congo. Ce mercredi, les autorités sanitaires ont annoncé des nouveaux cas. Au total, 14 personnes sont infectées au Coronavirus dans pays. Toutes ces personnes sont basées à Kinshasa, la capitale. Cependant, le pays connaît ses premières infections locales. 4 des 14 cas ont contracté le virus sur place à Kinshasa.

Du côté de l’OMS, la mobilisation se met en place. Et l’agence onusienne compte capitaliser les efforts de la lutte contre l’Ebola face à cette endémie du Coronavirus. En effet, pepuis la riposte contre Ebola, des centres de santé disséminés dans l’Est de la RDC ont pris l’habitude de faire remonter tous les cas suspects, affirme l’OMS dans une publication sur le site de l’ONU.

L’agence onusienne et ses partenaires ont également pu déployer douze laboratoires mobiles capables de faire des tests. « Une capacité maintenue et utilisable dans le cadre de Covid-19 », renseigne le Dr Ibrahima Socé Fall, Directeur-adjoint de l’OMS en charge de la réponse aux urgences

La RDC et l’OMS, explique-t-on, tablent donc sur ces infrastructures et ce dispositif pour combattre le virus de Covid-19. D’autant que sur le terrain aussi, les relais communautaires sont bien rodés. Lors de l’épidémie d’Ebola, plus de 250.000 contacts ont ainsi été suivis, en plus de plus de 60.000 alertes. Selon l’agence onusienne, ce dispositif mis en place pendant l’épidémie d’Ebola peut être utilisé « pour lutter contre les autres épidémies, notamment le Covid-19 ».

D’autres mécaniques mises en place lors de la lutte contre Ebola devraient être également maintenues. « Nous avons appris beaucoup de leçons. Outre les campagnes de vaccination et la recherche de vaccins, il a fallu abattre un travail de fourmis dans des conditions difficiles, surtout engager la communauté pour pouvoir les avoir avec nous dans la riposte », a fait remarquer le médecin sénégalais.

Plus largement, l’OMS insiste beaucoup sur le fait de continuer à soutenir Kinshasa, comme pour dire que le « système de santé doit être fort pour arrêter bien plus qu’Ebola ». « On ne peut pas se limiter à combattre Ebola », ajoute Dr Socé Fall. Pour l’agence onusienne, il s’agit, à l’image des autres pays du continent africain, de renforcer le système de santé congolais afin que les capacités de prévention, de détection et de réponse aux maladies infectieuses soient disponibles dans toutes les zones de santé des provinces. « Il est crucial d’investir dans le développement », plaide le Directeur-adjoint de l’OMS en charge des urgences.

Avec l’ONU.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...