RDC : élaboration d’un plan stratégique pour lutter contre MonkeyPox en Afrique

La réunion régionale d’urgence de haut niveau sur la maladie de MonkeyPox en Afrique se tient depuis jeudi 11 avril à Kinshasa, capitale de la RDC.

Ces assises de deux jours, réunissant les experts en santé nationaux et internationaux ont pour objectif d’élaborer la stratégie commune pour la lutte contre cette maladie qui traverse déjà les frontières dont le premier cas a été découvert en RDC.

C’est le ministre congolais de la Santé, Hygiène et Prévention, le docteur Roger Kamba qui a donné le coup d’envoi de ces travaux techniques avant la rencontre des ministres de la Santé des pays respectifs qui se tiendra samedi prochain pour la prise des engagements politiques afin d’intensifier de façon globale la lutte contre MonkeyPox.

Publicité

Roger Kamba a appelé à cette occasion, les experts à travailler avec abnégation pour déboucher sur des conclusions qui vont favoriser une collaboration frontalières.

Dans cette même optique, le patron de la Santé publique de la RDC a souligné également que le Président Tshisekedi a placé la santé parmi les six piliers de sa politique.

« Cette réunion régionale d’urgence est organisée par Africa CDC avec l’appui des autres partenaires financiers et techniques du ministère de la santé, elle connaitra la participation samedi prochain des ministres de santé de 11 pays d’Afrique dont 7 sont déjà infectés par le MonkeyPox », a fait savoir le ministre Rogers Kamba.

Les statistiques de l’OMS révèlent que les provinces de la Tshopo, du Kwango et de Kinshasa sont les plus infectées, notamment la partie Est de la RDC qui connaît un taux élevé de transmission sexuelle dans les camps de réfugiés à cause de la guerre imposée à la RDC par le Rwanda.

Gloire MALUMBA

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading