RDC : « il est anormal que 4 mois après nous n’ayons pas de gouvernement » ( Constant Mutamba )

Au cours d’une matinée politique tenue samedi 30 mars à Kinshasa, le député et président national du regroupement politique, Dynamique Progressiste de Révolutionnaire (DYPRO), Constant Mutamba a déploré le retard accumulé dans la formation du gouvernement après les élections générales décembre 2023.

Pour cet élu, cette situation impacte négativement sur le social et l’économie du pays. Il estime que l’instabilité actuelle sur les plans politique, sécuritaire, social et économique est due à la lenteur dans la mise en place des institutions issues des élections.

Constant Mutamba encourage le Président de la République à accélérer la mise en place de nouvelles institutions en vue de mettre fin à ce processus d’intérim prolongé.

Publicité

« […] au Sénégal, à peine élu, le nouveau Président va prêter serment mardi et le premier ministre de son gouvernement sera connu au plus tard vendredi de la semaine prochaine », a-t-il dit.

Profitant de cette occasion, il a plaidé pour un gouvernement d’ouverture capable de tenir compte de toutes les couches sociopolitiques.

Dans cette perspective, ce candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2023 a invité Félix Tshisekedi à ne pas limiter ses choix aux seuls membres de la majorité parlementaire, mais à chercher des talents et des compétences dans tous les horizons politiques afin de reconstruire le pays sur les fondations de progrès et de paix.

« La DYPRO appelle à tenir compte dans le prochain gouvernement de l’opposition politique et la société civile. Nous sommes dans un contexte assez sui generis de notre histoire politique où la partie Est de notre pays est convoitée et fait l’objet des menaces et attaques dues aux velléités expansionnistes du sanguinaire monsieur Kagame. Nous recommandons au chef de l’État de ne pas se focaliser sur la majorité au pouvoir, mais de s’ouvrir à l’opposition et à la société civile pour dénicher des compétences qui peuvent aider à restructurer le pays et à mettre fin à la guerre dans l’Est. Donc, il faut tenir compte de la compétence, mais surtout du patriotisme… Nous nous attendons à l’ouverture qui va certainement permettre à tous les fils et filles du pays de se rassembler autour d’un bloc de patriotes qui va gouverner la République », suggère Constant Mutamba.

En prélude à la formation du gouvernement, le secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya à qui le Président Tshisekedi avait confié la mission d’informateur pour identifier la coalition majoritaire, a clôturé sa mission le weekend dernier.

Samuel Nakweti

Add a comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez l'actualité directement dans votre email

En appuyant sur le bouton S'abonner, vous confirmez que vous avez lu et accepté notre Politique de confidentialité et notre Conditions d'utilisation
Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading