Kinshasa: un projet technologique pour imposer le code de la route

Le commissaire provincial de la police nationale congolaise (PNC), Blaise Kilimbalimba a exprimé dans un communiqué, la nécessité de concevoir une technologie pour faire respecter le code de la route dans la ville de Kinshasa. Il l’a fait savoir à l’issue d’une itinérance effectuée lundi 25 mars à travers les artères de la capitale congolaise.

Ce projet existe déjà et consiste entre autres à l’installation des caméras de surveillance. Il sera exécuté avec le concours de « Woman technology ». Il vise par ailleurs à changer le comportement de chaque conducteur.

A cet effet, le patron de la PNC a déclaré qu’on ne peut rien espérer d’aucune police du monde si la population ne change pas des mentalités.

Publicité

Cette initiative a été motivée après un constat amer établi par Blaise Kilimbalimba sur la chaussée à Gombe, dans le nord de la ville de Kinshasa, et à Ngaliema, dans l’Ouest de la capitale où il est passé. Pour lui, la solution à cette épineuse question des embouteillages qui s’observent quotidiennement sur les routes, passe par le changement des mentalités.

Dans ce même chapitre, le commandant de la police nationale de Kinshasa a affirmé avoir interpellé sur son passage plusieurs conducteurs qui roulaient à contre sens et d’autres avaient des plaques d’immatriculation bâchées.

«Nous avons besoin de la nouvelle technologie pour respecter le code de la route et bien surveiller le comportement des conducteurs. Il y a toute une équipe de gens qui y sont. Ils viendront nous aider pour cela avec des caméras de surveillance. Comme ça, nous savons donner des ordres bien avant qu’il y ait des perturbations sur la route », a déclaré Blaise Kilimbalimba, commandant de la police de Kinshasa.

Au regard de cette situation, l’autorité urbaine de la police a d’abord soutenu que les embouteillages sont une situation créée à volonté par les inciviques, ensuite il a insisté sur le fait que ce problème est à l’origine du comportement des uns et des autres tout en affirmant que sur la voie publique, tout le monde devrait être soumis au code de la route.

Cette itinérance du commissaire divisionnaire adjoint Kilimbalimba sur les artères de la capitale congolaise est intervenue 2 jours après la tournée qu’il a effectuée dans les communes de Mont-Ngafula, Makala, Kisenso et Masina où il a interpellé un groupe d’individus opérant en tenue de la police.

Gloire MALUMBA

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading