Forum des Commissions électorales de la SADC: Denis Kadima vante son travail abattu et apprécié par les missions d’observation électorale

En marge de la réunion du comité exécutif de l’ECF-SADC qui se tient du 25 au 28 mars à Hilton Hotel, le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima a loué le travail réalisé par la mission d’observation électorale de ECF-SADC en République démocratique du Congo, aux côtés d’autres, lors des élections générales du 20 décembre 2023.

Prenant une part active, à la veille de la clôture de ces assises, Denis Kadima a noté avec satisfaction les observations faites notamment par la mission d’observation électorale de ECF-SADC, pour améliorer, dans certains domaines, le système électoral en RDC.

« ECF-SADC, c’est le Forum des Commissions électorales des pays de la SADC qui en compte 15. Pour moi, c’était un grand moment, parce qu’il y a 25 ans lorsqu’elle a été créée, j’étais parmi les fondateurs et qu’aujourd’hui, je me retrouve en accueillant ses membres pour la réunion du Comité de gestion, pendant que moi-même, je dirige la CENI de la RDC. C’est un grand honneur au plan personnel et très encourageant. Cela signifie que la vision que nous avions à l’époque, en 1998, s’est consolidée», a-t-il déclaré.

Publicité

Dans une même lancée, il a laissé entendre qu’à ce jour, ils ont des réunions statutaires, des activités entre les Commissions électorales de la SADC pour améliorer la façon de travailler. Pour preuve, indique-t-il, ECF-SADC était en étroite collaboration, en contact permanent avec la CENI lors des élections du 20 décembre dernier.

« ECF-SADC nous a donné des conseils honnêtes. Et ils ne nous caressaient pas dans le sens du poil, nous montrant ce qu’il faut faire pour améliorer. Cela a été bénéfique et pour l’heure, trois mois après, nous sommes ici à la réunion trimestrielle du Comité de gestion durant laquelle il y aura des discussions et des recommandations pour l’Assemblée générale», a-t-il fait remarquer.

Denis Kadima s’est réjoui de voir que le corps est en train de se consolider car, il y a deux ans, ils l’ont élu vice-Président du Forum.

« Je pense pouvoir affirmer que la RDC est en train d’être reconnue, d’autant plus que nous venons de terminer nos élections. Eux et d’autres missions d’observation électorale ont apprécié le travail que nous avons abattu et ils se sont dit satisfaits », a souligné Denis Kadima, vice-président du Forum des Commissions électorales des pays de la SADC.

Le Président de la CENI a réaffirmé l’engagement de son équipe à poursuivre sur cette lancée, tenant compte des observations qui ont été prises en compte en vue d’améliorer ce qui peut l’être dans certains domaines.

« Bien évidemment, rien n’est parfait, ils ont identifié les domaines où nous devrons faire un peu plus d’efforts et nous sommes conscients que ce n’est pas encore la perfection. Du reste, nous sommes fort engagés à continuer à améliorer notre système électoral et nous-mêmes aussi à assister d’autres pays dans la région pour que les élections aillent en s’améliorant en termes de qualité et que nous puissions continuer à partager nos expériences entre les différentes Commission électorales », a-t-il relevé.

En rappel, le directeur général des élections et des référendums à la Commission électorale de Namibie, Peter Shaama, assisté de Hilda Modisane du Botswana, a ouvert lundi 25 mars, la réunion du Comité exécutif ECF-SADC.

Selon les informations rapportées par la cellule de communication de la Centrale électorale, le Président de la CENI a reçu, par la voie de la Secrétaire générale, Hilda Modisane du Botswana, les félicitations des membres de ECF-SADC pour avoir mené à bon port les scrutins combinés du 20 décembre 2023.

À cette première rencontre de l’année 2024 faisant suite à celle tenue le 10 octobre 2023 à Johannesburg (Afrique du Sud) prenaient part le Secrétaire Exécutif CENI, Thotho Mabiku Totokani, le Secrétaire Exécutif National Adjoint, Marie José Kapinga Bondo ainsi quelques Directeurs de la Centrale électorale congolaise.

À en croire la même source, l’ambition affichée est de contribuer à la promotion de l’intégrité électorale, de la prévention, de la gestion et de l’atténuation des violences électorales et du renforcement de la capacité institutionnelle.

ECF-SADC est une organisation regroupant les commissions électorales des 15 pays de la SADC suivants : Angola, Botswana, Zanzibar, RDC, Lesotho, Mozambique, Zimbabwe, Malawi, Maurice, Namibie, Seychelles, Afrique du Sud, Eswatini, Tanzanie et Zambie, qui participent activement aux efforts de collaboration pour renforcer les processus électoraux et promouvoir la démocratie.

Christian Okende

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading