Beni: la Monusco intensifie ses patrouilles pour contrer la menace des ADF

Depuis ces dernières semaines, les rebelles des ADF multiplient les attaques contre des civils dans la ville et le territoire de Beni au Nord-Kivu.

Des attaques perpétrées par ces rebelles ont été enregistrées dans la zone de la commune Mulekera au cours du mois dernier, principalement dans le quartier Sayo.

La dernière attaque remonte au week-end et dimanche derniers à Mutube et au quartier Sayo, à 3 km au Nord-Ouest de l’aéroport de Beni-Mavivi, avec un bilan provisoire de 12 morts d’une vingtaine de blessés.

Publicité

« La menace est présente dans la ville », indique le chef de bureau intérimaire de la Monusco/Beni, Abdourahamane Ganda.

Des informations confirmées par les autorités de la ville, qui signale également la présence de ces rebelles autour de l’aéroport de la ville.

Face à cette menace, la Mission onusienne et les autorités travaillent de concert pour assurer la protection des populations civiles. C’est ainsi que depuis le 15 mars dernier, la Monusco a intensifié ses patrouilles de sécurisation et de domination dans et autour de la ville de Beni, rapporte Jean Tobi Okala, chef du département de l’information publique de la Monusco-Beni.

Ces patrouilles se font aussi bien de jour comme de nuit. Pour les patrouilles nocturnes, elles vont de 18h30 à 5h du matin. Elles se font en coordination avec les FARDC.

Pour autant, la menace reste présente. Les services de défense et de sécurité demandent à la population de ne pas céder à la panique, ni aux rumeurs.

Isaac Bin-ngeve

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading