António Guterres : « le M23 a acquis des armes sophistiquées, notamment de systèmes mobiles de défense aérienne »

Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres a mentionné dans son dernier rapport sur la RDC couvrant la période du 1er décembre 2023 au 19 mars 2024, une acquisition par le M23 « d’armes sophistiquées, notamment de systèmes mobiles de défense aérienne ».

Ce document distribué depuis le 20 mars aux membres du Conseil de sécurité précise que cette évolution a coïncidé avec la perte de deux drones de combat des FARDC et une récente attaque contre un bombardier stationné à l’aéroport de Goma, dans l’Est de la RDC.

« Le rapport du secrétaire général fournit des détails, avec des chiffres et des graphiques, sur les violations des droits de l’homme et les crimes, en particulier contre les femmes et les enfants, commis par les groupes armés opérant dans l’est de la RDC. Cela met également en lumière la situation humanitaire désastreuse, alors que six millions de personnes sont actuellement déplacées à l’intérieur de l’Est de la RDC en raison de l’insécurité accrue », a expliqué l’organisation des Nations Unies.

Publicité

Par ailleurs la même source rapporte que la la représentante du SG de l’ONU et cheffe de la Monusco, Bintou Keita a souligné des efforts régionaux visant à apaiser ces tensions et faire référence au mini-sommet convoqué par le Président angolais Joao Lourenço en marge du sommet de l’UA de février à Addis-Abeba pour faciliter les négociations directes entre la RDC et le Rwanda.

« Le Conseil de sécurité se penche de nouveau sur cette crise. Nous mentionnons l’engagement diplomatique continu de Lourenço à Luanda, où il a rencontré le président congolais Félix Tshisekedi et le président rwandais Paul Kagame, respectivement le 27 février et le 11 mars. Cette démarche est à encourager », a déclaré la cheffe de la Monusco, Bintou Keita

Le M23 continue à semer la terreur et la désolation dans la partie Est de la RDC. Ces troupes s’avancent vers le chef-lieu du Nord-Kivu, alors que le gouvernement congolais a déployé des hélicoptères d’attaque, des bombardiers et des drones armés pour cibler l’avancée de la milice soutenue par l’armée rwandaise.

L’exhumation du M23 déjà défait est à la base des tensions entre Kinshasa et Kigali. Le Président Tshisekedi et son homologue rwandais, Kagame ont convenu de se rencontrer pour des « négociations directes » sous les auspices de la médiation de l’Angola. Ces pourparlers devraient avoir lieu à Luanda en avril.

Persi M

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading