RDC: Opération d’envergure contre les embouteillages à Kinshasa

Dans une démarche résolue pour combattre les embouteillages chroniques qui paralysent Kinshasa, le commandant de la Police de la capitale congolaise s’est personnellement investi dans une opération de terrain ce lundi matin, ciblant des points névralgiques de la circulation. L’avenue Colonel Mondjiba, dans le quartier de Ngaliema, et le boulevard du 30 juin, situé à Gombe, ont été les théâtres d’interventions ciblées visant à restaurer l’ordre et la fluidité dans le trafic urbain.

Le commissaire divisionnaire adjoint, Blaise Kilimbalimba, a rapporté les mesures prises : une tolérance zéro envers les véhicules circulant à contresens, une pratique dangereuse qui a non seulement été réprimée par un retour forcé mais qui souligne aussi l’urgence d’adresser un message clair sur le respect des règles de circulation. L’opération a également vu le retrait de gyrophares illégaux, souvent utilisés pour outrepasser les règles, et la mise à nu de plaques d’immatriculation civiles dissimulées, une manœuvre visant à échapper aux sanctions routières.

Selon Kilimbalimba, la racine du problème des embouteillages à Kinshasa réside dans les comportements inciviques de certains conducteurs. L’utilisation abusive de la voie publique, le non-respect des signaux de circulation, et les tentatives d’éviter les contrôles routiers contribuent à créer un chaos qui affecte l’ensemble des usagers de la route. L’objectif de ces interventions est donc de rétablir une discipline routière, essentielle à la fluidité du trafic et à la sécurité de tous.

Publicité

Cette opération illustre la volonté des autorités de prendre des mesures concrètes et visibles pour améliorer les conditions de circulation dans la capitale congolaise, où les embouteillages représentent non seulement un défi quotidien pour des milliers d’habitants mais aussi un frein au développement économique et à l’attractivité de la ville.

Les réactions à ces mesures sont partagées entre le soulagement de voir une action ferme menée contre les infractions routières et les préoccupations quant à la continuité de ces efforts. Pour que l’impact soit durable, il est clair que ces interventions doivent s’inscrire dans une stratégie à long terme, comprenant non seulement la répression mais aussi la sensibilisation des citoyens aux enjeux de la mobilité urbaine et au respect des règles de vie en communauté.

L’initiative de la police de Kinshasa met en lumière l’importance d’une gestion rigoureuse et proactive de l’espace public pour garantir le bien-être et la sécurité des citoyens. Elle pose également la question de l’implication de tous les acteurs de la société, des autorités locales aux citoyens, dans la recherche de solutions durables aux problèmes de circulation et de cohabitation dans l’espace urbain.

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading